Développement de la région de Dioïla : Le souci primordial de l’honorable Diarrassouba

test

Le dimanche 12 mai 2019, à la cérémonie de présentation à la population   du ministre Adama Sangaré (5ème citoyen de la localité nommé ministre), l’honorable Mamadou Diarrassouba a lancé un appel à tous les fils du terroir sans distinction de parti politique, à s’unir pour le développement du Banico. C’était en présence du ministre Ag Erlaf, invité, Moussa Sinko Coulibaly, ancien ministre, des élus nationaux du Banico et plusieurs cadres venus de Bamako et d’ailleurs.

Homme politique, membre influent du RPM, l’honorable Mamadou Diarrassouba entretient de très bonnes relations avec sa base. Soucieux du développement du Banico, une localité qui est restée longtemps à la traîne, l’honorable Diarrassouba  veut réunir tous les fils de la localité, quels que soient leurs bords politiques

Selon lui, les grands hommes font l’histoire. « Après Bengoro Coulibaly, Pascal Baba Coulibaly, Moussa Sinko Coulibaly, Konimba Sidibé, l’histoire retiendra aussi un certain Adama Sangaré comme le 5ème fils du terroir. La carrure d’homme politique d’Adama, son expérience en matière de développement rural, son honnêteté, son patriotisme, son sens élevé de l’Etat, son attachement aux valeurs de la République et de sa communauté lui permettront de relever les nombreux défis qui l’attendent. Nous devons mettre le pays au-dessus de toutes les considérations partisanes et nous dire que seule l’entente et la cohésion sont gages d’un développement durable ».

Au cours de ses interventions, Diarrassouba n’a pas manqué de féliciter sincèrement ses deux frères, Konimba Sidibé et Moussa Sinko Coulibaly pour leurs brillants résultats obtenus à la tête des départements. Il a aussi félicité le nouveau ministre des Affaires étrangères, Tiébilé Dramé qui a compris qu’à un certain moment, il faut tout arrêter pour servir loyalement son pays.

Enfin, il a lancé un vibrant appel à toutes les filles et fils de Dioïla afin qu’ils puissent se faire des antagonismes, des adversités, de la méchanceté gratuite, la médisance, la calomnie pour se donner la main afin que la région soit présente au rendez-vous de l’histoire du Mali.

Il leur a demandé d’être plutôt des conseillers pour indiquer la bonne voie qui amènera à la cohésion, à l’entente et à l’unité entre les filles et fils de la région. Il s’est adressé principalement à Konimba Sidibé et Moussa Sinko, tous anciens ministres du Banico d’être des conseillers pour Adama Sangaré

Pour Adama Sangaré, son choix par les plus hautes autorités comme ministre de la république ne veut pas dire qu’il est le meilleur ou le plus méritant. C’est, dit-il, seulement un coup de chance d’être choisi parmi tant d’autres. Il a exprimé sa reconnaissance pour cette cérémonie pleine de sens organisée en son honneur.

L’invité d’honneur, le ministre Mohamed Ag Erlaf, a remercié les fils du Banico avec lesquels il a travaillé, notamment Moussa Sinko  Coulibaly et Chienkoro Doumbia .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR