Quant IBK banalise le pouvoir

Qui l’eut cru ? Jadis réputé comme incarnation d’autorité, le président IBK en est aujourd’hui le plus grand ravaleur. Les dures épreuves de la plus haute responsabilité de la République devraient sans doute être passées pas là pour que l’ancien Premier ministre de Konaré se réduise à chialer aux pieds d’une notoriété religieuse pour implorer ses bonnes grâces et éviter son courroux. Il s’agit du Chérif de Nioro, dont il a si mal porté les bouderies. Et il ne lui a pas suffi de descendre au niveau des pâquerettes pour décrocher l’audience qui lui a été longtemps refusée par le leader spirituel. Le chef de l’Etat s’y est en outre illustré par une banalisation sans précédent des dignités dont il est investi en vertu de la légitimité populaire. Obnubilé et comblé par la seule idée de pouvoir fumer le calumet avec le redoutable Chérif, le candidat d’EPM a dû ignorer les égards dus aux proportions écrasantes de suffrages obtenus à la présidentielle contre la volonté de son illustre hôte. «Vous avez tout le pouvoir sur moi» sont entre autres les propos révérencieux que lui attribués le chef Hemmaliste en restituant à ses disciples le contenu du bref entretien qu’il a accordé à la plus haute autorité du pays. Et dire que tout cela n’a pas suffi pour éteindre l’incendie.

Source: Le Témoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR