Vérification de l’ambassade du Mali au Burkina Faso : paniqué, Soulalé de gauche à droite

Depuis la semaine passée, des informations font état d’une mauvaise vérification des vérificateurs à l’ambassade du Mali au Burkina Faso. Quinze mille francs pour publier un document d’une page environ. C’est ce qui s’est passé  pour nuire au bureau du vérificateur général. Dans plusieurs  organes de presses, c’est le même article, même angle de traitement, même contenu. Ce qui fait dire aux spécialistes que c’est  plutôt une campagne d’intoxication pour nuire au bureau du vérificateur. Derrière,  nous  osons croire que c’est la main cachée  de l’ambassadeur Amadou Soulalé lui-même. L’ambassadeur, en prenant cette initiative n’attire-t-il pas  le regard du procureur du pôle économique sur sa mauvaise gestion ? Dans les principes de vérification comme nous l’avions appris au cours d’un atelier de formation organisé par le bureau du vérificateur,  toute vérification se termine par un principe contradictoire. C’est pour dire que l’entité vérifié a la possibilité de réagir et se défendre avec des preuves pour convaincre les vérificateurs. A l’ambassade du Mali au Burkina Faso, l’ambassadeur  Soulalé et son comptable peuvent-ils prouver le contraire ? Le comptable tenait-il des documents comptables dans la règle de l’art ? N’ont-ils pas rempli le tableau de validation du principe contradictoire ? Voilà autant de questions que seul, l’ambassadeur est en mesure de répondre pour prouver que la vérification de son entité a été bâclée pour le nuire. En conclusion, il n’y a pas de production de rapport définitif  tant que l’entité vérifiée ne remplit pas  le tableau du principe contradictoire. On peut croire sans  risque de se tromper que l’ambassade du Mali au Burkina Faso a rempli au préalable ce tableau  en manuscrit, avant d’être reporté sur la machine et avant  que le rapport  définitif  ne  soit rendu public. En menant une campagne médiatique contre le bureau du vérificateur, l’ambassadeur  se met dans une position inconfortable au niveau de la justice dont tous les rapports lui revient. Les qualifications sont l’apanage  la justice.

A suivre

maliafrique.ml

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR