Habillement et mode au Mali: Assatou Sinayoko lance la marque DML

Chemises, robes de tous genres, costumes en coton pur,… tous frappés d’imprimés négligés pour donner un style attrayant, voilà le design de la jeune Assatou Sinayoko qui a lancé vendredi 22 novembre 2019 à Sotuba, la marque DML :’’DIARRA MOUSSO KA LAGARE’’. C’était à la faveur d’une cérémonie qui a regroupé autour d’elle de nombreux partenaires, parents et amis, soutenir cette initiative noble et encourageante. DML sera une marque malienne dont elle entend porter haut au-delà des frontières du Mali.

Après des études en marketing, Assatou a orienté sa réflexion sur les habits et découvert que les gens aiment la qualité mais peinent à trouver ce qui leur faut, même après avoir déboursé leurs sous. La solution, elle la leur offre à travers la marque DML. Elle fait aujourd’hui des tuniques pour hommes et femmes, des robes de soirée, des habits de cérémonie etc.
En lançant cette marque, la jeune dame entend promouvoir et valoriser le coton malien, adapter les Maliens en général à un style d’habillement dont la qualité est adaptée de surcroît à notre climat sahélien. Pour ce faire, rien de mieux que les tissus en coton pur.
Cette initiative, à en croire Dame Assatou, répond au souci de promouvoir le leadership féminin et l’entreprenariat jeune surtout féminin. Malgré les difficultés de début, il s’agit de maintenir le cap pour imposer la marque DML qui est un produit pur malien, fait par les Maliens et son souhait ardent est que les Maliens la consomment.
Ce qui a frappé certains de ses clients, les premiers à ses tout début il y a deux ans, qui ont tenu à le révéler à travers leurs témoignages, c’est le sérieux et le sens de responsabilité en plus du talent voire du génie de la styliste. Les commandes, disent-ils, sont traités dans les délais très raisonnables.
DML service
Assatou entend imposer sa marque et offrir des opportunités d’emplois aux jeunes garçons et filles. Outre cette marque qu’elle vient de lancer, elle a DML service qui s’occupe de l’organisation des événements. Si créer une marque peut être facile, le protéger est toute autre chose. Mais, elle entend tout mettre en œuvre pour rester maîtresse de sa marque qui se fait distinguer par son logo.

Drissa Togola/ Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR