Moumoune, le patron de l’OCLEI devant la presse: Une manipulation?

C’est le moins qu’on puisse dire pour l’instant au stade de nos en- quêtes. Comme quoi, on ne peut apprendre aux vieux singes (de la presse) à faire la grimace. A beau lire le rapport, on ne retrouve nullement les infos distillées au cours de cette conférence.

Le samedi dernier, le président de l’OCLEI a animé une conférence de presse. Au centre des échanges, le rapport de son organisme par rapport à la lutte contre l’enrichissement illicite au Mali. Ce n’est pas le pôle économique seulement qui fait du bon boulot. L’OCLEI semblerait-on nous dire. Et comme point focal, les dossiers concernant trois (3) fonctionnaires de l’état nommément cités s’il faut dire ainsi. Deux inspecteurs des finances et un agent de l’INPS. Ces fonctionnaires qui n’ont pas été cités nommément, sont quand même facilement identifiables. Pour ne pas parler de la longue liste contenant plus d’une trentaine d’autres fonctionnaires en attente. En vieux routier ayant près de 27 ans dans la presse, donc sachant faire le distinguo entre info et com., je me suis tout de suite dit que, le patron de l’OCLEI, le respecté président Moumoune, ferait dans la manipulation, juste pour une bonne place dans l’opinion. Sinon, les dossiers dont il a fait cas, n’ont été transmis au Procureur selon nos sources que le 31 décembre 2019. Ce qui sup- pose que ces dossiers ne pouvaient absolument pas faire partie du rapport publié. Curieux non, entre le 31 décembre 2019 et le 03 janvier 2020. Finale- ment a quelle fin en attendant que je ne boucle mes propres en- quêtes ? Si les infos qu’il a divulguées étaient dans le rapport elles auraient été communiquées au chef de l’état qui a déjà reçu officiellement le dit rapport. Alors ?????

A suivre très prochainement.

Sory de Motti /La Nouvelle Patrie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR