Direction générale de la Protection civile : Col-major Doumbia chez les recrues en formation

Accompagné d’une forte délégation, le Directeur général de la Protection civile, Colonel-major Seydou Doumbia, a rendu, le 22 février 2020, une visite aux nouvelles recrues des sapeurs-pompiers en formation militaire à Markala.

Devant les nouvelles recrues, le directeur général de la Protection civile a insisté sur l’importance de la formation militaire dans la carrière des sapeurs-pompiers. Selon lui, les nouvelles recrues en ont besoin pour tout le reste de leur carrière, dont c’est le socle. C’est pourquoi, à en croire le directeur général de la Protection civile, les plus hautes autorités n’ont pas hésité à faire de cette formation militaire une exigence.

Il a appelé les recrues à ne pas prendre cette étape à la légère. «…En trois semaines, je suis déjà à ma deuxième visite alors que vos aînés qui sont en formation professionnelle, le directeur de l’Ecole nationale de la protection civile est là, je fais un mois, sinon plus de deux mois sans leur rendre visite alors qu’on est ensemble à Bamako….. C’est pour vous montrer tout notre attachement à la réussite de cette formation, …»,a-t-il expliqué.

Colonel-major Seydou Doumbia a loué la détermination et l’engagement de l’encadrement à bien mener à  la formation. «Il ne ménagera  aucun effort à maintenir cet élan. Il vous appartient de tirer le maximum de profits de cette formation militaire ! Donc, soumission totale aux ordres et instructions qui vous seront donnés, exécution sans hésitation ni murmure aux ordres de vos encadreurs ! Endurance, courage dans l’apprentissage et tout ce qui vous seront dispensés dans ce centre !», a-t-il lancé.

Toutes les matières ont leur importance, a-t-il fait savoir : «Vous devez les assimiler entièrement sans en négliger une seule, car vous en aurez besoin. Je vois que l’allure militaire commence à s’installer, donc vous devez continuer à renforcer, à consolider cet élan », a insisté Colonel-major Doumbia.

Les recrues s’adaptent aux difficultés et aux réalités du terrain, a constaté Colonel-major Seydou Doumbia. Elles sont, a-t-il précisé, dans un Camp très bien tenu avec des locaux, de l’eau et de l’électricité. «On ne peut pas trouver mieux que ça pour faire une formation de base. Bon courage pour le suivi médical ! J’ai très bien apprécié. C’est ça le système», a-t-il affirmé.

Le premier responsable de la Direction générale de la Protection civile a rappelé aux futurs soldats du feu leur devise. « N’oubliez pas que la devise du corps que vous avez décidé d’embrasser est « sauver ou périr ». Cela se retrouve dans ce que vous faites tout de suite. « Sauver ou périr » veut dire que vous êtes prêts à mourir pour sauver d’autres vies. Cela s’apprend maintenant», a souligné Colonel-major Seydou Doumbia.

Le Directeur général et sa délégation ont ensuite échangé avec l’encadrement en charge de la formation. Les échanges ont essentiellement porté sur l’amélioration des conditions de vie et de travail au sein du centre de formation. Colonel-major Seydou Doumbia a profité de l’occasion pour rappeler tous les efforts déployés par les plus hautes autorités, notamment le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Général Salif Traoré, en faveur des sapeurs-pompiers.

La délégation du directeur général a, enfin, visité certaines infrastructures comme des toilettes du centre de formation. 

Chiaka Doumbia/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR