2ème tour des élections législatives : Mobilisation générale pour Diarrassouba et ses colistiers !

C’est la mobilisation générale derrière Mamadou Diarrassouba et ses colistiers dans la circonscription électorale de Dioïla. Les électeurs ont massivement voté pour la liste du RPM en lui accordant une majorité très confortable.

Les résultats provisoires du 1er tour de l’élection des députés à l’Assemblée nationale proclamés par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation placent très largement en tête la liste du Rassemblement pour le Mali (RPM) dans la circonscription électorale de Dioïla, avec plus de 43% des voix. La liste conduite par l’honorable Mamadou Diarrassouba, avec 24. 000 voix d’écart, affronte l’alliance MODEC-URD-ADP Maliba. Le taux de participation est de 51% pour ce premier tour.

Dès la proclamation de ces résultats, la grande mobilisation a commencé afin d’assurer une victoire éclatante à Diarrassouba et ses colistiers. Il s’agit de corriger les erreurs commises lors du 1er tour pour ratisser large. Déjà, Mamadou Diarrassouba et Moussokoura Samaké sillonnent les communes au motif de remercier les électeurs.

L’honorable Diarrassouba se distingue de ses adversaires politiques par un certain nombre de qualités, notamment sa fierté d’appartenir à cette localité, son esprit de rassembler tous autour du développement du Banico sans distinction de coloration politique. Si cet homme au dos large a une obsession, c’est bien de voir émerger le Banico dans tous les domaines du développement. Et tous les actes qu’il a posés au cours de la Vème législature s’inscrivent dans ce sens. L’une des forces de Mamadou Diarrassouba est surtout sa proximité avec ses frères et sœurs du Banico. Il s’adapte facilement à toutes les conditions. Pas de barrière entre lui et les habitants. Il consulte, écoute et donne des conseils. Son bureau et sa résidence restent toujours ouverts à tous, sans discrimination aucune.

Ce n’est pas tout : Honorable Diarrassouba entend aussi continuer les nombreux chantiers qu’il a ouverts à Banico, au moment où certains ne voulaient pas qu’on sache qu’ils viennent de cette localité.

Drissa Togola/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR