Victoire inégalable du RPM a Dioïla : Diarrassouba revient avec 5 députés !

A la suite du second tour des législatives à Dioïla, le Rassemblement pour le Mali (RPM) a remporté lesdites élections haut les mains, réaffirmant ainsi son leadership politique dans le cercle. Avec plus de 65 561 voix, il dépasse largement son challenger, l’alliance hétérogène Modec-URD-ADP-Maliba avec plus de 18 000 voix d’écart.
Paris risqué pour les uns d’aller en liste propre; challenge politique pour les autres ayant estimé qu’il s’agit pour Diarrassouba et ses colistiers de faire respecter leur suprématie politique dans la contrée. Aux termes du 1er tour du scrutin, le verdict des urnes, qui les place loin devant les poursuivants immédiats, avait annoncé les couleurs d’une victoire sans bavure pour le Rassemblement pour le Mali dans la circonscription électorale de Dioïla. Cette couronne politique a été bonifiée avec un score sans appel au second tour. En effet, sur 222 93 inscrits, il y avait 109 850 votants dont 108 031 suffrages exprimés et 1 819 bulletins nuls. Sur les 108 031 suffrages exprimés, le Rassemblement pour le Mali, en liste propre, a obtenu 65 561 voix contre 47 000 pour l’alliance hétérogène Modec-URD-ADP Maliba. Soit 58,71%.
Les résultats compilés dans le cercle de Dioïla se présentent comme suit dans les communes :
(Massigui : RPM 7 776 , Modec-URD-ADP-Maliba 4228) , (Banco: RPM 6 996, Modec-URD-ADP-Maliba 3 230), (Niantjila: RPM 2 605 , Modec-URD-ADP-Maliba 936) , (Dolendougou: RPM : 1 632, Modec-URD-ADP-Maliba: 1118), (Kilidougou: RPM 2508 , Modec-URD-ADP-Maliba 1453) , (Djoumazana: RPM 1407, Modec-URD-ADP-Maliba 1405), (Dièbè: RPM 1200, Modec-URD-ADP-Maliba 1030), (Djèkafo: RPM 885, Modec-URD-ADP-Maliba 1002), (Kèmèkafo: RPM 3930, Modec-URD-ADP-Maliba 3191), (Nangola: RPM 1849, Modec-URD-ADP-Maliba 1899), (Guegneka: RPM 4718, Modec 5282), (N’golobougou: RPM 3860, Modec 1810), (Tenedougou: RPM 1541, Modec 1414), (N’garadougou: RPM 2109, Modec 1169), (Benkadi : RPM 1409 contre 992 pour le Modec), (Kèrèla: RPM 1794, Modec 1249), (Kaladougou: RPM 4 386, Modec 3073), (Wakoro: RPM 1 684, Modec 1 081), (Dinkoro: RPM 1639, Modec-URD-ADP-Maliba 1 552 ), (Zan Coulibaly: RPM 2 175, Modec-URD-ADP-Maliba: 1784) ; (Mena: RPM 2 512, Modec-URD-ADP-Maliba 1 562), (Dièdougou: RPM 4 615 , Modec-URD-ADP-Maliba 4734).
Tour d’horizon sur une conquête électorale rassurante
A Dioïla, la liste du Rassemblement pour le Mali était la plus suivie pour ces législatives qui ont livré leur secret, en tout cas pour le premier round, dans toutes les circonscriptions du pays. Ici, c’est sur une liste propre que les candidats RPM ont voulu jauger leur poids. Ce challenge politique, ils l’ont mis en exécution face à 5 listes concurrentes. Il s’agit des alliances Adema-Pasj/ MPR/Prvm Fasoko/MPM/Asma-CFP ; Modec/URD/ADP-Maliba ; APR/Codem/APM-Maliko ; Pdes/ UDD/Pmds/Mali Emergence/PSP et RpDM/ MDC/PSR.
C’est face à une telle concurrence politique féroce que le Rassemblement pour le Mali s’est frayé un chemin, et surtout un bon, en ce sens que son score au premier tour est des plus honorables qu’il soit. En effet, il a engrangé plus de 46 900 voix, soit plus de 43%, très loin devant le second, avec un écart de plus de 24 000 voix.
Après trois semaines de campagne qui fut une véritable fête démocratique, le Rassemblement pour le Mali, RPM, a eu l’adhésion des populations de Dioïla. Une telle faveur politique n’est pas un fait du hasard. Tout le monde vous le dira. Ici, des hommes et femmes, avec à leur tête Mamadou Diarrassouba, ont de quoi revendiquer une telle reconnaissance auprès des populations. Développement local, initiatives citoyennes, ancrage populaire, médiation sociale voire activités humanitaires. Voilà les créneaux d’intervention des candidats RPM dans la région, lesquels sont bien diversifiés et fortement appréciés par les populations locales qui ne les voient pas auprès d’elles que pendant les joutes électorales, dit-on ici au sein des communautés villageoises.
En leur faveur, des arguments militent. Construction de logements sociaux, de Cscom par-ci, construction de lieux de culte, de maisons de jeunes par-là, en passant par l’octroi de groupes électrogènes et des machines ultramodernes de radiographie; les réalisations de ces hommes et femmes ne se comptent plus dans le Baniko.
Fort de ces engagements citoyens, la population de Dioïla a accordé sa confiance à la liste RPM au second tour du scrutin. Le RPM a, à lui seul, obtenu plus de 65 000 voix, soit un peu plus de 58 71%, contre 41,29% pour l’autre liste, à savoir l’alliance Modec/URD/ADP-Maliba. Il confirme ainsi sa suprématie dans le cercle.

Oumar KONATE, depuis Dioïla/La Preuve

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR