Le virus échappé d’un labo de Wuhan ?: De Twitter à la Maison-Blanche, itinéraire d’une rumeur

 

La théorie d’un lien entre un laboratoire «P4» de Wuhan et la diffusion du coronavirus est montée en puissance sur la complosphère à partir de la fin janvier. Elle est désormais jugée crédible par de nombreux observateurs et fait l’objet d’une enquête de l’administration américaine. Enquête.

Comment, en quelques semaines, une théorie circonscrite aux milieux complotistes a-t-elle fait son chemin jusqu’à la Maison-Blanche ? Apparue dès la fin du mois de janvier sur les réseaux sociaux, l’hypothèse selon laquelle l’épidémie de coronavirus aurait pour origine l’Institut de Virologie de Wuhan – et non plus un marché d’animaux exotiques, comme cela était généralement admis depuis le départ de la pandémie a trouvé un écho majeur ces derniers jours avec l’annonce par l’administration américaine d’une « enquête exhaustive » afin d’établir la responsabilité du fameux laboratoire. En France, ce sont les déclarations « fantaisistes » du professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine 2008, qui ont ravivé récemment le débat autour de l’institut chinois, qui abrite un laboratoire P4 spécialisé dans l’étude des souches des virus les plus dangereux.

Une pression internationale telle que samedi dernier, le 18 avril, Yuan Zhiming, le directeur de l’Institut s’est exprimé sur une chaîne étatique chinoise afin de démentir toute responsabilité de ses équipes dans la diffusion du coronavirus : « C’est impossible que ce virus vienne de chez nous […] Nous savons clairement quels types de recherches sont menés à l’institut et comment sont gérés virus et échantillons », a-t-il assuré, dénonçant les « spéculations », « sans preuve », en raison de la localisation de l’institut à Wu.

Source : L’Obs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR