Résultats définitifs du second tour des législatives 2020 : Coup de tonnerre à Sikasso, Kati, Bougouni et Bamako !

La Cour constitutionnelle du Mali a proclamé, le jeudi 30 avril 2020, les résultats définitifs du second tour de l’élection des députés à l’Assemblée Nationale suscitant un véritable coup de tonnerre dans certaines circonscriptions électorales.

À Sikasso, le verdict de la Cour Constitutionnelle a été foudroyant. L’annulation de 30. 387 suffrages a propulsé la liste RPM-CODEM-URD en première position avec 41. 074 voix (50,05%). L’alliance ADEMA-PAJS-ASMA-CFP-ADP-MALIBA-FCD perd le troisième tour avec 40. 999 voix (49,95%).

L’invalidation de 76 procès-verbaux, soit de 6. 025 voix à Kati a permis à l’alliance RPM-ADEMA-PASJ-URD de sortir victorieuse avec 50. 555 voix (50,61%) aux dépens de la liste ASMA-CFP-UM-RDA-ADJS Horonyaton-Parena-Prvm-Fasoko créditée au finish de 49. 333 voix (49,39%).

50 procès-verbaux portant sur 13. 870 ont été également annulés à Koro. Cette décision a profité à la liste indépendante «Le Mali qui bouge» avec ses 39. 375 voix (58,30%) contre 27. 680 (40,98) pour la Codem.

Dans le district de Bamako, les communes I, V et VI ont connu un renversement de situation au profit du RPM et ses alliés. En commune I, il a été procédé à l’annulation de 134 procès-verbaux (9. 514 voix).

Ce qui a été fatal à l’alliance Yelema-Prvm-Fasoko (7. 416 voix ; 48,28%) contre 7. 944 (51,72%) pour l’alliance ADEMA-RPM.

Pour justifier le bouleversement  en commune I, la Cour a évoqué la présence des loubards à la solde de l’alliance Yèlèma PRVM Fasoko dans certains centres de vote, qui aura impacté négativement sur l’exercice du droit de vote. Avant d’annuler les résultats des centres de vote de Doumanzana, Fadjiguila et Sikoroni dans lesquels le parti Yèlèma menait au score avec de grands écarts.

Malgré l’annulation de 2. 527 voix en commune V, la liste RPM-APR (17. 280 ; 50,32%) devance de 220 voix l’alliance URD-ADEMA-ADP Maliba (17. 060 ; 49,68%).En commune VI, les 9 sages ont annulé18. 294 voix, soit le suffrage de 420 procès-verbaux sur un total de 658 sans pourtant décider de la reprise des opérations de vote. Ainsi, la liste RPM-ADEMA-PS passe avec 5. 179 voix (54,76%) contre 4. 278 (45,24%).

La Cour a annulé 1. 523 voix à Bougouni. Ce qui a permis à l’alliance CDS-Mogotiguiya-Adema-PAJS-Codem de prendre la tête avec 44. 562 voix (50,10%) contre 44. 388 voix (49,90%) pour la liste RPM-URD-MPM sur laquelle s’est présenté le président de l’APCAM, Bakary Togola.  

A Koutiala, 190 procès-verbaux,soit 33. 918 voix ont fait l’objet d’annulation, laquelle annulation n’a aucun impact sur les résultats. L’alliance ADEMA-SADI-UDD-CODEM s’impose avec 44. 486 (51,91%) face au groupement de partis MPR-RPM-URD-Prvm-Fasoko avec 41 212 (48,09). Aussi, en commune IV du district de Bamako, l’invalidation de 54 procès-verbaux,soit 4.785 voix n’a pas impacté les résultats qui couronnent la victoire du parti Yelema (19. 967voix ; 59,67%) face à l’alliance UDD-PSDA (13 027voix ; 40,33%).

A Kati, Bougouni, Sikasso et commune I du district de Bamako, ces résultats ont été accueillis par des manifestations à la fois pacifiques et violentes. Les plus grands perdants de ce verdict de la Cour Constitutionnelle sont l’ASMA-CFP de l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, l’ADP-MALIBA d’Alou Boubacar Diallo, le Prvm Fasoko de Mamadou Oumar Sidibé, l’UM-RDA de Dr Ibrahim Bocar Ba, le Parena de Tiébilé Dramé, la FCD de Djibril Tangara, la LDC du Général Moussa Sinko Coulibaly,l’ADJS Horonyaton de Bourama Tidiane Traoré.

La CODEM perd 4 élus à Koro mais récupère une à Bamako et deux à Sikasso. L’URD perd Bougouni, les communes V et VI du district de Bamako. La principale formation politique de l’opposition devrait se consoler avec le reversement des situations à Kati et Sikasso.

L’ADEMA-PASJ gagne deux députés en communes I- VI, un à Bougouni, deux à Kati. L’ancien parti au pouvoir est sevré de sa belle victoire dans la circonscription électorale de Sikasso.

Sans aucun doute, le Rassemblement pour le Mali (RPM) dont le Président fondateur est Ibrahim Boubacar Kéïta est le principal gagnant de ce troisième tour.

 

      Alpha Sidiki Sangaré/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR