Journée Mondiale de la Métrologie : Le Directeur de l’AMAM, Lansana Togola, explique le rôle des mesures pour un commerce mondial équitable

Le Mali célèbre demain mercredi, 20 mai 2020, la Journée Mondiale de la Métrologie,   une opportunité pour les structures de métrologie d’informer et de sensibiliser dans ce domaine si sensible. Dans un entretien qu’il a voulu nous accorder à cette occasion, le Directeur de l’Agence Malienne de la Métrologie (AMAM, Lansana Togola, a donné des explications fort utiles sur l’importance de la métrologie pour les entreprises, les opérateurs privés, les consommateurs….. surtout dans le contexte de la présente journée dont le thème vise à promouvoir le rôle important que jouent les mesures pour faciliter un commerce mondial équitable. L’intégralité d’un entretien édifiant à plus d’un titre.

Pourquoi une Journée Mondiale de la Métrologie ?

Le 20 mai de chaque année, la Communauté internationale de la métrologie célèbre la journée Mondiale de la Métrologie. Cette date correspond à l’anniversaire de la signature en 1875 de la Convention du Mètre à Paris par 17 Etats dans le but d’établir une autorité mondiale dans le domaine de la métrologie. Cette Convention est un Traité qui a créé trois (3) structures constituant une autorité mondiale dans le domaine de la métrologie :

  • La Conférence Générale des Poids et Mesures (CGPM) ;
  • Le Comité International des Poids et Mesures ;
  • Le Bureau International des Poids et Mesures (BIPM) situé à Sèvres, près de Paris. Cette autorité assure une harmonisation des définitions des différentes unités de grandeurs physiques à travers la création du Système International d’Unités (SI).

Quel est le thème de la présente journée?

Le thème de cette journée est : ‘’les mesures pour le commerce
mondial’’. Le choix de ce thème vise à promouvoir le rôle important que jouent les mesures pour faciliter un commerce mondial équitable, garantir la conformité des produits aux normes et réglementations, et satisfaire les attentes des clients en matière de qualité et de quantité.

Dans le monde entier, les laboratoires nationaux de métrologie font évoluer en permanence la science de la mesure en mettant au point et en validant de nouvelles techniques de mesure selon le niveau de sophistication requis. Ces systèmes métrologiques internationaux offrent l’assurance et la confiance nécessaires du fait que les mesures sont exactes. Ce qui nous permet de disposer aujourd’hui d’une base solide pour les échanges mondiaux et nous aide à nous préparer aux défis de demain.

La Journée Mondiale de la Métrologie reconnaît et célèbre le rôle de tous ceux qui travaillent tout au long de l’année dans les organisations et laboratoires de métrologie nationaux et internationaux.

Quel est clou de la Journée ?

Compte tenu de l’insécurité sanitaire causée par la pandémie de la maladie à Covid 19, la journée sera meublée par des activités de communication dans les médias.

Comment se passe la commémoration de la Journée ?

Chaque année, la Journée Mondiale de la Métrologie est organisée et célébrée conjointement par le Bureau international des poids et mesures (BIPM) et l’Organisation internationale de Métrologie Légale (OIML) avec la participation d’organisations nationales concernées par la métrologie.

La célébration du 20 mai est une opportunité pour les structures de métrologie d’informer et de sensibiliser :

– les opérateurs économiques détenteurs d’instrument de mesure ;

– les opérateurs économiques importateurs d’instruments de mesure ;

– les entreprises privées de métrologies à adhérer à la conformité des instruments de mesure pour la production de mesures fiables en vue d’une transaction équitable dans le domaine du commerce.

Avez-vous un appel à lancer aux acteurs économiques et aux consommateurs maliens ?

Je voudrais lancer un appel à nos entreprises d’adhérer à la conformité des instruments de mesure, gage de compétitivités économiques sur les marchés aux niveaux national, régional et international.

Je voudrais aussi profiter de cette Journée pour inviter les consommateurs et bénéficiaires de services rendus à travers l’utilisation d’instruments de mesure, à veiller à la conformité desdits instruments en exigeant la vérification de l’AMAM pour préserver leurs intérêts économiques.

Source : Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR