Pour son soutien aux couches sociales défavorisées:Prix Spécial Humanitaire décerné à Mme Fifi Tounkara

Deux jeunes agences de communication à savoir, Choco communication et Daffé Djé Evénementiel, ont décerné le 17 mai dernier, un Prix spécial humanitaire à Mme Fifi Tounkara pour son altruisme.

La remise du trophée, qui a eu lieu en la résidence de l’heureuse récipiendaire sise à Kalabancoura Extension-sud, s’est déroulée dans un cadre empreint de modestie. Une cérémonie à l’image de Mme Fifi Tounkara, une dame très humble qui agit toujours dans la discrétion.
Ce prix spécial humanitaire, selon les responsables de Daffé Djé Evénementiel et Choco communication, se justifie par l’engagement de cette grande dame qui fait beaucoup pour les personnes défavorisées, les veuves et les orphelins. Elle héberge et apporte son soutien à plusieurs enfants en situation difficile, soulignent-ils. «C’est une personne heureuse. Elle fait des choses à cause de Dieu. Cette maison est remplie d’enfants. Elle est une bonne mère qui aime les enfants et qui prend soins d’eux», avouent-ils.
Prenant la parole, l’heureuse récipiendaire s’est exprimée en ces termes : « Je rends grâce à Dieu. Je remercie mes parents et mon mari. C’est Dieu qui m’a mise sur ce chemin. J’ai appris ces œuvres dans le Coran. J’étais hôtesse de l’air, j’ai eu des problèmes de santé, j’ai parcouru plusieurs pays à travers le monde. En lisant le Coran, j’ai été soignée, c’est Dieu qui m’a soignée, c’est dans le Coran que j’ai appris l’importance d’aider les autres, les orphelins et les veuves».
Mme Fifi Tounkara est connue pour ses actions philanthropiques mais aussi pour son attachement à la religion musulmane. Résolument engagée à faire des œuvres de bienveillance, elle demande à toutes celles et tous ceux qui ont des moyens d’aider les autres.
Les bonnes œuvres de celle qui accepte d’être la marraine de plusieurs événements à caractère religieux sont nombreuses : construction de mosquées, don de corbillard, soutien aux personnes âgées de son village, don de matériel aux associations villageoises, etc.
Faut-il rappeler, Hadja Fifi Tounkara a reçu plusieurs trophées. On peut citer entre autres un Diplôme de reconnaissance du Haut Conseil Islamique du Mali pour service rendu à l’islam, celui de la Ligue des Imams du Mali (Limama) et des attestations de reconnaissance de plusieurs radios confessionnelles.

Chiaka Doumbia /Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR