La CFR en soutien aux institutions de la République : « L’heure est grave et même très grave »

A l’initiative de la Convergence des Forces Républicaines le Boulevard de l’Indépendance abritera ce samedi 27 juin 2020 un grand meeting populaire pour défendre et soutenir les institutions de la République. Parce que pour sa Coordinatrice générale, Sidibé Fatoumata Sacko, «l’heure est grave et même très grave».

L’annonce a été faite le mardi 23 juin 2020 à la faveur d’un point de presse tenu au Mémorial Modibo Keïta animé par Mme Sidibé Fatoumata Sacko, Cheick Oumar Gadjigo, Mansour Cissé, Abdoulaye Maïga, Hamane Cissé et bien d’autres responsables de la Convergence.

Après avoir souhaité et remercié les militants pour leur énième mobilisation, la coordinatrice générale de la CFR et non moins présidente de la Plateforme ‘’Défendons le Mali’’, Fatoumata Sacko dite Djina, a lancé un appel à l’ensemble du peuple malien pour sortir massivement. « Soucieux de la paix, de la sécurité, de la stabilité des institutions républicaines, de l’apaisement du climat social, de la réconciliation nationale, du renforcement de l’unité nationale et de la consolidation de la démocratie et de l’état de droit dans notre pays, nous hommes et femmes, jeunes et vieux, citoyens de tout bord politique, confessions religieuses, regroupés au sein de la Convergence des Forces Républicaines avons décidé d’organiser un grand meeting populaire à la place de l’indépendance le samedi 27 juin 2020, pour défendre et soutenir les institutions de la République », a-t-elle fait savoir.

Selon la conférencière, «l’heure est grave et même très grave. Notre pays, tout comme les autres pays du monde, se trouve confronté à une crise sanitaire sans précédent dans l’histoire de l’humanité». Cette crise mondiale inattendue, a-t-elle souligné, a plongé le monde dans un gouffre économique et financier dont les conséquences sont inéluctables pour les pays développés à plus forte raison les pays pauvres «Mais hélas, au lieu de nous donner la main pour relever les défis immenses et multiples, c’est ce moment qu’ont choisi certains de nos citoyens pour entreprendre une campagne de déstabilisation de nos institutions républicaines».

Sidibé Fatoumata Sacko invite chaque Malien à faire preuve de responsabilité pour que le pays puisse sortir grandi de cette épreuve. Pour elle, la solution n’est pas au-dessus de nos moyens. «Nous devons privilégier la voie du dialogue et de la concertation pour un règlement pacifique de nos problèmes. Le Mali est notre patrimoine commun, nous n’avons plus droit à l’erreur, nous devons tout faire pour ne pas compromettre l’avenir des générations futures. Rien de durable ne peut se faire sans la paix et la sécurité», a-t-elle lancé.

Pour faire le point des préparatifs du meeting qui ambitionne de mobiliser plus des milliers de Maliens, la CFR va tenir ce jeudi 25 juin 2020 une assemblée générale au Palais des Sports de Bamako où plus de 2500 personnes sont attendues, selon les responsables .

Bintou Diarra/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR