Le Mémorandum du M5-RFP:La Plateforme rejette ….

La Plateforme des Mouvements citoyens pour la défense des valeurs religieuses, sociétales et la République a animé, hier mercredi 8 juillet 2020, un point de presse au cours duquel elle a invité le M5-FRP au dialogue et au respect de l’ordre constitutionnel. Elle s’oppose à la démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta et prévoit un meeting le samedi prochain au Palais de la culture.

Le président de la plateforme, Moufa Haïdara a expliqué aux médias sa vision globale pour un Mali stable. Pour lui, les hommes politiques doivent faire la politique pour le Mali et non leurs propres intérêts. «La liberté de manifestation, de marche… sont des droits certes, mais cela ne doit pas être une occasion de paralyser tout un système ».
Afin que le pays bouge, le conférencier invite le président de la République à former un gouvernement d’union nationale. Mahmoud Dicko doit se s’éloigner de ses alliés dont la majeure partie est comptable du bilan qu’ils critiquent aujourd’hui.
Dans leur déclaration lue par Boubacar Diallo, la Plateforme veut que le président et ses institutions restent et que le mal soit géré par le dialogue : «considérant les multiples défis auxquels le pays est confronté … les menaces multiformes qui planent sur notre pays, …. les multiples négociations menées par la communauté …. convaincus que le respect de la Constitution est un gage de stabilité que garantit la liberté d’expression et de manifestation dans le respect de la loi, ….». La Plateforme réitère son soutien indéfectible au Président de la République Ibrahim Boubacar Keita et au Premier Ministre, Boubou Cissé. Elle invite à une mobilisation citoyenne autour des principes républicains et démocratiques notamment la première institution.

Drissa Togola/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR