Lettre confidentielle de la primature: Un vilain canular contre le Général Salif Traoré

Quand le Directeur de cabinet du Premier ministre Dr Boubou Cissé écrit à un fantôme..
En effet dans une lettre confidentielle (vraiment !) datée du 14 juillet 2020 et qui circule depuis quelques heures sur les réseaux sociaux, le Directeur de cabinet de la primature Amadou Ousmane Touré, instruit au ministre de la sécurité et de la protection civile de procéder aux investigations nécessaires, en vue de lui préciser entre autres : les raisons de l’engagement de la FORSAT– l’autorité ayant ordonné l’engagement de la FORSAT– le respect ou non de la procédure prévue en la matière. Le hic de ce courrier incongru, c’est qu’il s’adresse directement au ministre de la sécurité et de la protection civile, qui n’est plus ministre en exercice de ce département, depuis la démission collective du Gouvernement Boubou. Un fait notoirement connu de tous et c’est pourquoi, nous nous doutions sérieusement de l’authenticité de cette correspondance qui ressemble plus à un vilain « canular » de mauvais gout, qu’à une véritable lettre officielle, écrite dans les règles de l’art. Le Directeur de cabinet du premier ministre, peut-il vraiment (même en temps normal) interpeller un ministre dans l’exercice de sa fonction régalienne autour d’un problème relevant directement de son département.Dans l’opinion publique cela crée en tout cas un véritable trouble dans les esprits.
Les cyniques et malveillantes intentions de ceux qui ont laissé ce document dit « confidentiel » fuiter sur les réseaux sociaux, notamment Facebook est assez claire et ne peut souffrir d’aucune ambigüité. Car il ne fait guère de doute que ce jeu malsain vise à saper, détruire, escamoter, le magnifique bilan du Général de division Salif Traoré, lors de son passage élogieux à la tête de ce département, dont tout le monde reconnait cependant l’extrême complexité de la charge. Aujourd’hui, nous nous réjouissons de constater que le bilan du Général est jugé si positif, que même après sa démission, son nom soit resté toujours collé à toutes les opérations de maintien d’ordre menées par ce département. Tout en oubliant implicitement le fait que l’Etat est une continuité.
Si la force spéciale antiterroriste( FORSAT) est une création du Général de division Salif Traoré, il ne saurait être responsable de toutes les exactions et excès commisses par elle dans l’exercice de sa mission. Encore une fois, nous ne cesserons pas de répéter que le Général de division Salif Traoré reste un éminent officier supérieur au service de notre pays et qu’à à ce titre, il a toujours accompli, avec un sens inégalé de patriotisme, de rigueur et de sérieux dans toutes ses missions régaliennes de l’Etat. Dans la première région de notre pays, ce n’est guère un hasard, s’il bénéficie du titre très flatteur et assez évocateur de « Citoyen d’honneur à vie » de la Cité des rails.
B.CAMARA/Le Phénix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR