Covid-19 : la Banque africaine de développement accorde 123 millions d’euros à trois pays d’Afrique australe et São Tomé-et-Principe pour lutter contre la pandémie

 

Ce financement, qui représente un total de 100,40 millions d’unités de compte, est composé de prêts et de dons du Fonds africain de développement

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) a approuvé, mercredi 22 juillet à Abidjan, un financement multinational de 123,34 millions d’euros pour trois pays d’Afrique australe (Malawi, Madagascar et Mozambique) et São Tomé-et-Principe dans le cadre du programme de riposte contre la pandémie de Covid-19.

Ce financement, qui représente un total de 100,40 millions d’unités de compte, est composé de prêts et de dons du Fonds africain de développement, le guichet de prêt à taux concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement, et du Fonds d’appui à la transition, un mécanisme de financement de la Banque destiné aux pays en transition.  

Ces fonds, destinés au programme multi-pays d’aide à la riposte contre la pandémie de Covid-19 (MCSP), vont permettre à ces quatre pays de faire face à la crise sanitaire et à ses conséquences économiques et sociales.

Le Malawi bénéficiera de 40,53 millions d’euros (32,9 millions d’UC), dont un prêt de 22,01 millions d’euros (17,87 millions d’UC) et un don de 18,51 millions d’euros (15,03 millions d’UC). Madagascar recevra un prêt de 36,85 millions d’euros (30 millions d’UC), et le Mozambique un total de 36,85 millions d’euros (30 millions d’UC), avec un don de 18,42 millions d’euros (15 millions d’UC) et un prêt de 18,42 millions d’euros (15 millions d’UC). São Tomé-et-Principe bénéficiera d’un don de 9,21 millions d’euros (7,5 millions d’UC).

L’aide de la Banque a pour objectif d’appuyer le plan de réponse au Covid-19 et les efforts des gouvernements de Madagascar, du Malawi, du Mozambique et de Sao Tomé-et-Principe pour lutter contre la pandémie et protéger les vies, les moyens de subsistance et les emplois face à la pandémie. Le programme financera des mesures dans trois domaines prioritaires liés notamment à la protection de la productivité de la main-d’œuvre contre la menace d’épidémie en renforçant la capacité de diagnostic et la réponse en matière de santé publique. Il aidera aussi à la sauvegarde des revenus et des moyens de subsistance grâce à une protection sociale améliorée, et au renforcement de la résilience économique et la préservation de l’emploi.

Le 24 juin dernier, la Banque africaine de développement avait accordé près de 8,9 millions de dollars de financement à six pays de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), parmi lesquels le Malawi, Madagascar et le Mozambique, ainsi qu’un financement de 683 000 dollars à São Tomé‑et‑Principe, pour soutenir leur riposte à la pandémie.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, au 14 juillet, Madagascar comptait 5343 cas de contamination au coronavirus, le Malawi 2497 cas, le Mozambique 1268 cas et São Tomé‑et‑Principe 736 cas sur les quelque 219‑000 habitants de l’archipel.

La Banque africaine de développement s’est engagée fortement à soutenir ses États membres face à la pandémie. En avril dernier, la Banque a mis en place une Facilité de réponse rapide contre le Covid-19 (CRF) dotée de 10 milliards de dollars américains destinés à aider ses pays membres régionaux et le secteur privé.

Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR