Mme Sidibé Fatoumata Sako, Porte-parole de la CFR : ‘’Nous comptons sur l’Imam Dicko pour faire adhérer le M5-RFP aux propositions de sortie de crise…’’

La Convergence des Forces Républicaines (CFR) a animé, lundi dernier, un point de presse au Mémorial Modibo Keïta en présence du coordinateur général Cheick Oumar Gadjigo, Mansour Cissé et plusieurs membres représentants de la majorité présidentielle. Au menu : la médiation de la CEDEAO pour trouver une solution à la crise socio-politique qui secoue le pays.

Après le mot de bienvenue de Mansour Cissé, qui a invité l’assistance à observer la minute de silence en la mémoire des victimes de la crise, une déclaration liminaire a été lue par la porte-parole de la convergence des forces républicaines, Mme Sidibé Fatoumata Sako. Elle a réaffirmé l’attachement indéfectible de la CFR au respect de la Constitution du 25 février 1992, à l’observation des lois et règlements relatifs aux droits et devoirs de la personne humaine, notamment la liberté d’association et de manifestation. «Nous, membres de la convergence des forces républicaines, saluons à sa juste valeur la médiation de la CEDEAO conduite par SEM Goodluck Ebele Jonathan, ancien Président de la République Fédérale du Nigéria pour rechercher une solution à la crise sociopolitique en République du Mali ». Toutefois, la CFR déplore toutes formes de violences et d’actes d’incitation à la haine, encourage les forces de maintien de l’ordre à respecter le niveau de professionnalisme qui est le leur, en dépit du contexte hautement sensible, a déclaré la porte parole.

Selon Mme Sidibé Fatoumata Sako, la CFR prend acte des propositions de sortie de crise formulées par la médiation de la CEDEAO et déplore les revendications anticonstitutionnelles du Comité Stratégique du M5-RFP avant de l’inviter à s’inscrire exclusivement dans le dialogue et la légalité constitutionnelle et à souscrire incessamment aux recommandations de la CEDEAO. « Nous félicitons l’Imam Mahmoud Dicko, autorité morale du M5-RFP, pour son appel incessant à l’apaisement et au dialogue et l’appelons à continuer de peser de tout son poids pour faire adhérer le M5-RFP aux propositions de sortie de crise formulées par la médiation de la CEDEAO et demandons une mise en œuvre diligente de toutes les propositions de sortie de crise formulées par la CEDEAO, tout en réaffirmant notre disponibilité pleine et entière à ce dessein».

Bintou Diarra/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR