Fin du premier round de le CEDEAO avec le CNSP : il  y a espoir

Ce lundi 24 août 2020, la délégation de la CEADEO a bouclé sa première négociation avec  les militaires auteurs du  putsch au régime IBK. De cette rencontre  qui a duré trois jours, on retient  que les militaires de Kati ont fait des concessions pour éviter le pire qui est une sanctions. De leur confrontation, le porte-parole du CNSP, a affirmé que la délégation a demandé la liberté de l’ex-président d’aller se soigner en cas de besoin. Ce point  a été accepté par les militaire qui affirme qu’il peut se faire prendre en charge à un lieu de son choix. En cas de déplacement à l’extérieur, la CEDEAO est garant de son aller et retour. Outre ce point, ils ont discuté du cas des autres détenus. Pour le porte-parole, leur liberté dépendra de leurs conditions de sécurisation. A en croire le porte-parole du CNSP, colonel major Wagué, chacun a donné son point de vue du concept e la transition mais rien n’a été décidé.  Leur souci majeur c’est  comment lever ou alèger les sanctions afin qu’un peule en souffrance ne souffre pas de plus. Tous seront décidé au cours d’un conférence de la CEDEAO le mercredi prochain. Au vu de cette rencontre, nous osons conclure que l’espoir est permis.

maliafrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR