EN VISITE A L’ETAT-MAJOR GENERAL DES ARMEES, ARMEE DE TERRE, GARDE NATIONALE  ET GENDARMERIE : Le Ministre Sadio Camara incite le commandement à la sécurisation du pays

Organiser les élections générales, réussir la transition politique avant de transmettre le pouvoir à un président élu, autant de défis qui ne peuvent être relevés qu’avec la sécurisation du pays. Le Ministre de la Défense et des Anciens combattants, Colonel Sadio Camara, en est convaincu. C’est pourquoi vendredi 20 novembre 2020, il a exhorté le commandement à sécuriser le pays. C’était à l’occasion d’une visite à l’Etat-major Général des Armées, Armée de terre, Garde Nationale et Gendarmerie Nationale.

En tenue sahélienne, coiffé d’un béret marron majestueusement posé sur sa tête, il avait enrôlé son traditionnel turban avec lequel les Maliens et le monde entier l’ont connu ce soir fatidique du 18 août 2020. Le Colonel Sadio Camara, puisqu’il s’agit de lui, a estimé que «les attentes des Maliens sont grandes par rapport à leur sécurité» et que «l’armée doit être à la hauteur de ces attentes». C’est pourquoi il a insisté sur ce volet ô combien important à ses yeux.

 A l’Etat-major Général des Armées où le Général de Brigade Oumar Diarra et son staff l’ont accueilli, le Ministre Sadio Camara a d’abord écouté le chef d’Etat-major Général des Armées qui a égrené, ambitions, perspectives et préoccupations de sa grosse boite, avant de lui révéler l’objectif de sa visite matinale dans ses installations. Pour le Ministre, bien que les Forces armées maliennes (FAMa) ont connu une hécatombe dans le passé, une certitude rassurante se dessine à force de vouloir bien faire : l’armée malienne se renforce, gagne en confiance et sera bientôt à la hauteur du combat à mener !

Mais, a averti le ministre, «le temps joue contre le gouvernement alors que les défis sont énormes». Selon le Colonel Camara, «notre armée est aujourd’hui à la fois en reconstruction et en opération. Cela exige beaucoup d’investissements humains et matériels que l’Etat s’est engagé à mobiliser. Mais, il exige aussi de nous tous les soutiens et accompagnements indispensables au réarmement moral des troupes. L’Etat jouera sa partition et il faudrait que l’armée soit à la hauteur des aspirations du peuple». Toutefois, le Ministre de la Défense et des Anciens combattants a insisté sur la «sécurisation totale du pays», d’autant que la réussite de la transition politique en dépend. «Sans sécurité, impossible d’organiser des élections sur toute l’étendue du territoire», a-t-il souligné. Un appel que le Ministre Camara a réitéré devant le personnel de l’Etat-major. Non sans prêcher la cohésion au sein de la troupe.

De l’Armée de terre dirigée par le Colonel-major Félix Diallo, en passant par l’Etat-major de la Garde Nationale et à la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale, où il a respectivement rencontré le Colonel Elisée Jean Dao et Colonel-major Sambou Minkoro Diakité et leurs hommes,  le ministre a insisté sur un mot clé : la sécurisation du Mali !

Alhassane H. MAIGA/Chargé de Communication /MDAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR