SOS: Kalabancoura extension sud : Un explosif parmi les maisons bourrées de monde !

 

Parfois le malheur nous surprend et nous frappe de plein fouet. Parfois, c’est au contraire notre mauvais comportement qui le provoque. Comme la construction et la mise en service de cette station d’essence à Kalabancoura extension sud entre des maisons habitées. Plus grave, c’est par un simple mur mitoyen que la station d’Ibrahim Cissé dit Bara est séparée de la maison de Korotimi Kané, une veuve qui s’est battue en vain contre cette situation.

Malgré les tapages, les décisions de justice demandant l’arrêt des travaux, Ibrahim Cissé dit Bara s’est entêté à achever les travaux d’installation de sa station. Laquelle est  en phase de mise en service, les pompes ayant déjà été posées. 

Pour rappel, suite à la plainte de la veuve voisine du lieu querellé, l’Ordonnance de référé N° 86 du 16 janvier 2018 du tribunal de la commune V a clairement indiqué que la Décision N° 054/DRCPN-DB en date du 05 octobre 2017 servant d’autorisation de construire n’accorde aucun intérêt à la sécurité des citoyens. Raison pour laquelle le tribunal a demandé la cessation des travaux.

La Cour d’appel de Bamako a aussi ordonné la cessation des travaux, même si elle s’est déclarée incompétente sur le chef de démolition. Mais, manifestement, Ibrahim Cissé dit Bara est plus fort que la justice malienne.

Drissa Togola/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR