Autorités de la transition: attention à une grogne syndicale

Qui pousse les autorités de la transition, particulièrement les auteurs du renversement de l’ancien régime à la faute? Qui sont leurs conseillers ? Quelles moralités ont-ils ? Sont-ils pour une sortie honorable de la transition?  Veulent-ils un Mali uni stable et réconcilié? Voilà autant de questions qu’on peut se poser au regard des différentes évènements qui ont fait la chronique de la semaine.

Si les autorités de la transition doivent faire attention à quelque chose, c’est bien sûr une grogne syndicale qui est plus fatale que celle des politiques. Après les grèves de cinq jours de la centrale syndicale de l’UNTM, les derniers évènements qui ont été des enlèvements de certains directeurs se trouvant à des services stratégiques suscitent assez de remords. L’enlèvement du chroniqueur de Renouveaux FM, Rasta a poussé la presse à se plonger dans une lutte pour la liberté d’expression qu’elle trouve menacée. Dans la foulée, le comité syndical du trésor à fait un point de presse pour dénoncer l’enlèvement de deux directeurs clés. Chose qui peut selon certains avoir des répercussions sur le traitement des salaires en cette fin d’année. Cette même semaine a été clôturée par un autre point de presse de trois comités syndicaux du PMU Mali qui s’insurgent contre le cas de leur directeur enlevé le lundi dont ils restent sans information sur lui. Au regard de ces aspects qui ne sont pas appréciés par l’opinion, les autorités de la transition doivent mettre la balle à terre. A défaut, expliqué à l’opinion nationale et internationale, ce qui s’est passé réellement. Le Mali a plus besoin de stabilité pour mieux bénéficier la confiance des partenaires. Une situation confuse ne ramènera que du retard dans la consolidation des défis de la transition dans un le temps déjà imparti. La presse va jusqu’à initié des journées sans presse. Ce qui attire beaucoup l’attention de la communauté internationale. Nous ne devrons en arriver là car, aucune concession n’est de trop pour un Mali qui cherche à se frayer un bon chemin.
maliafrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR