Crises sociopolitiques au Mali : Les Forces Nouvelles proposent des solutions

Mahamane Mariko, Président de la plateforme  » Les Forces Nouvelles  » a animé une conférence de presse, afin de trouver une solution idoine aux maux qui minent la situation sociopolitique de  notre pays depuis la démission du régime d’IBK. C’était jeudi  24 décembre 2020 à la Maison des Jeunes de Bamako.

Au cours de son intervention, le Président de la plateforme ‘’Les Forces Nouvelles‘’. Mariko Mahamane a  relaté la situation sociopolitique préoccupante de notre pays. Il a indiqué que, beaucoup d’espoirs ont été nourris avec les concertations nationales tenues les 10, 11 et 12 septembre 2020 pour une meilleure mise en place des organes de la Transition et pour le bien-être du peuple malien.

A l’en croire,  « aujourd’hui, nous assistons au démarrage difficile de cette transition politique avec son corollaire de grève répétitive dans certains secteur clés de la vie économique. Cette fronde sociale et politique gagne de plus en plus du terrain avec l’effritement du peu de confiance entre la junte et une bonne partie de la classe politique. La grève répétitive dans certains secteurs clés de la vie économique dont l’UNTM et le corps des administrateurs civiles a véritablement mis le bâton dans les roues de la Transition politique ».

Aussi, il a précisé que tout porte à croire que la démocratie chèrement acquise par la lutte héroïque du peuple malien est entrain d’être mise en parenthèses. Avant d’ajouter que « la récente mise en place du Conseil National de Transition (CNT) semble considérablement faire perdre à la junte, le peu de crédit dont elle dispose. La junte se confine dans une sorte de démarche solitaire pour écarter les acteurs politiques ainsi que les acteurs sociaux majeurs de la gestion de la Transition, sans l’apport desquelles, il est impossible de prétendre à de véritables réformes politiques, administratives. »

 Il a poursuivi que la situation sécuritaire générale se dégrade et échappe à tout contrôle alors que la transition politique doit être une occasion renouvelée pour l’Armée, afin de rassurer l’ensemble des maliens.

 Pour lui, il demeure urgent d’œuvrer ensemble pour défendre des principes démocratiques et républicains, afin de sortir de l’escalade verbale comme solution aux maux qui minent le quotidien du malien.

Cependant, pour une meilleure réussite de la transition, le Président de la nouvelle plateforme expose certaines mesures notamment : « la mise en place rapide d’un cadre de concertation sincère entre les autorités de la transition et les acteurs socioprofessionnels ; le renforcement du dispositif sécuritaire sur toute l’étendue du territoire; l’amorce d’un dialogue politique pour les grandes réformes administratives et constitutionnelles ; le respect des principes de l’Etat de droit et l’arrêt immédiat des enlèvements extrajudiciaires. Mariko propose la solidarité et le soutien indéfectible à nos forces de défense et de sécurité engagées pour la défense de la patrie et le recouvrement de notre intégrité territoriale ».

Coumba Cissé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR