Grève des transporteurs: le mauvais coaching du département des transports

Depuis quelques jours, les transporteurs sont en arrêt de travail. La population pensant voir un dénouement rapide de cette grève commence à subir. Le carburant se fait rare dans les stations d’essence faut de véhicule de livraison, des passagers qui dorment en brousse suite à l’interdiction de passage des cars de transport. Pourtant, ce que demandent les transporteurs n’est pas de la merde à boire. Ce qu’ils décrient surtout, c’est l’augmentation des frais de passage des postes de Nèkèla et celui de la route de Kolokani. Selon les informations, à la sortie, les citernes payaient 500Fcfa et 1000fcfa à l’entrée. Avec le déplacement du poste de Kati, les transporteurs déplorent une majorité jusqu’à 5000fcfa à prendre ou à laisser. Des situations banales qui pénalisent la population. Nous osons croire que Madame le ministre trouvera rapidement la solution car, elle a raté le coach en laissant ces transporteurs aller en grève. Ils sont le poumon de l’approvisionnement du marché. 
                                                  D.D/maliafrique 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR