Bakary Togola á la maison centrale d’arrêt de Bamako: son état de santé lui permet-il ?

Suite à une affaire de plus de 9 milliards de francs CFA de ristourne, le président de l’union non moins président de l’APCAM, Bakary Togola s’est retrouvé entre les quatre murs du lycée de Bamakocoura. L’affaire a vite fait la chronique sur les réseaux sociaux et après dans les journaux. En plus de cette arrestation les vrais connaisseurs du président Togola ont la peur au ventre. Certains se posent la question si son état de santé lui permet. Selon les mêmes personnes, les mouvements lui permet de tenir plus. Entre les quatre murs et sur place, le soucie est grand. Ajouter à cela, son aspect psychologique, il y a lieu de veiller strictement sur lui.

Selon l’observatoire international de prison, «nulle personne détenue ne devrait être maintenue en détention si son pronostic vital est engagé ou si son état de santé physique ou mentale est durablement incompatible avec la prison. Des dispositifs de remise en liberté pour raisons médicales ont été prévus à cet effet dans une logique humanitaire. Cependant, de nombreux obstacles entravent leur application : la Cour de cassation exige que le pronostic vital soit engagé à court terme ; les experts chargés d’évaluer l’état de santé des personnes focalisent sur l’offre de soins théoriquement existante et ne prennent pas suffisamment en compte les conditions concrètes et effectives de détention dans lesquelles elle vivent (adaptation des cellules en cas de perte d’autonomie, possibilité de bénéficier d’une aide pour les actes de la vie quotidienne (toilette, habillage), d’accéder aux cours de promenade, aux parloirs, etc ». 

maliafrique.ml

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR