Un haut cadre de la BIM incarcéré pour escroquerie

Il s’agit d’un responsable bien connu des Maliens de l’extérieur, catégorie de la clientèle de la BIM à laquelle est consacré  le département dont il a charge. Mais les concitoyens de la diaspora sont loin d’être les seules victimes au nom desquelles monsieur Bocoum est incarcéré depuis quelques semaines à la Maison Centrale d’Arrêt. De nombreux autres proches connaissances du banquier ont fait les frais de l’avoir connu : à hauteur de dizaines de millions de francs voire de centaines de millions de francs pour certains. Son opération consiste, selon nos sources, à promettre un partage de bénéfices sur des marchés de la Minusma dont il a l’habileté de produire même les ordres de virement sur ses comptes personnels. C’est ainsi qu’il a pu délesté de 250 millions francs CFA un richissime personnalité de la place à laquelle il a fait miroiter une vingtaine de millions de profit dans l’espace de trois jours. Mais sa contribution au financement du marché évoqué n’aura servi qu’à solder d’autres créances contractées par le même procédé. Ainsi, quoiqu’il ait fini par trouver un terrain d’entente avec cette première victime – à coups d’engagements et de consignation de biens matériels -, il n’a pu s’épargner une incarcération préventives en vertu d’une multitude d’autres mandats de dépôt pour autant de victimes.

Source: Le TÉMOIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR