Démolition du site tazan dans la commune de Safo: Les victimes font appel aux autorités

Dans la commune de Safo, l’actualité reste toujours dominée par la question foncière. C’est le cas de Tazan, un des villages de ladite commune.

En effet, un litige foncier oppose le village de Tazan à certaines personnes qui réclament la paternité du site. La zone à la base du conflit a au début du mois de mars 2021 fait l’objet d’une démolition que les habitants considèrent comme violation des lois régissant le foncier. Le jeudi premier Avril 2021, au cours d’un point de presse, les victimes se sont exprimées. Selon Soma Kané dit Croché, la zone leur appartient depuis l’indépendance. A ses dires, c’était la terre où leurs grands-pères cultivaient. Poursuivant son allocution il dit être surpris par la démolition de la zone sans avertissement. « Ni la Mairie, ni le chef de village n’est au courant de cette opération. Comment démolir une zone légalement morcelée par le Maire. On n’a rien reçu comme document qui stipule que la zone doit être démolie.

Magnan Kané lui dans son intervention, a estimé qu’ils ont leur champ dans le village de Tazan depuis l’indépendance. Selon les propos de Magnan Kané, il s’agit des pratiques néfastes des dealers fonciers qui veulent avoir la terre à tout prix. « Des opérateurs fonciers sont à l’origine de ce problème. Le Maire Guiro Traoré a eu l’aval des habitants de Tazan avant de morceler la zone et il a agi conforment à la volonté de la majorité des habitants. En morcelant le site, la Mairie de Safo a réservé une place pour le marché, une place pour le foyer des jeunes et le terrain de football mais nous avons été surpris par la démolition dudit site. » dixit Magnan . Fallen Kané en prenant la parole, a laissé entendre que rien n’a été notifié aux villageois avant la démolition. Il dit avoir perdu soixante-dix millions de FCFA (frais des maisons détruites). Comme ses prédécesseurs, il a fait savoir que la faute revient à certains spéculateurs fonciers qui ne veulent pas que les uns et les autres parlent le même langage. Abass Kané, le représentant de la jeunesse a déploré les démarches qui ont conduit à cette démolition. Le Maire de Safo,Guiro Traoré , interrogé par les journalistes , a estimé que la loi n’a pas été respectée concernant cette zone de Tazan . Aux dires du Maire, la zone a été démolie malgré, la demande d’arrêt des travaux par l’Huissier de justice. En tant que Maire je n’ai pas été avisé de cette démolition. A en croire les propos de Guiro Traoré, le juge a effectué un déplacement à Tanzan pour écouter les uns et les autres et avant même que ce rapport de déplacement soit rendu public, la destruction des maisons a commencé. Selon Guiro Traoré le site a été démoli sans preuve tangible. Il a demandé à tout le monde de rester derrière la justice qui a le dernier mot. Les victimes, lors de ce point de presse ont demandé à ce que leur site leur soit restitué. Elles ont lancé un appel aux autorités compétentes.

La rédaction/La Révélation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR