Tiéman Hubert Coulibaly : arrivé à «maturité présidentielle»

Longtemps dans le sillage d’autres candidats aux élections présidentielles passées, Tiéman Hubert Coulibaly, puisque c’est de lui qu’il s’agit, serait tenté de déployer ses propres ailes pour s’envoler pour Koulouba 2022. Avec une implantation remarquable de l’Union pour la Démocratie et le Développement (UDD), à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, Tiéman Hubert Coulibaly pourrait surprendre voire jouer les trouble-fêtes. Ses qualités d’homme de consensus et d’inclusion seront un apport de poids dans la course pour Koulouba.

D’une carrure imposante, d’une voix rassurante et d’un charisme reconnu, le président du parti de la Colombe, Tièman Hubert Coulibaly, a, aujourd’hui, tous les atouts pour briller à l’élection présidentielle à venir. Comme en homme avisé, Tiéman Hubert Coulibaly a pris tout le temps qu’il fallait pour se forger une carrure d’homme politique et d’homme d’Etat.

D’abord, à commencer par le parti UDD, où il a dû patienter avant d’avoir les rênes du parti fondé par son feu père Moussa Balla Coulibaly. Ensuite, l’homme s’est armé de patience en renoncer à présenter une quelconque candidature aux présidentielles passées. Cela, afin de soutenir d’autres candidats dont la vision d’un Mali fort et prospère ne faisait pas défaut.

Ancien ministre des Affaires étrangères puis ministre de l’Administration territoriale, ministre de la Défense et des Anciens combattants, ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, l’homme a brillé de mille feux partout où le besoin d’apporter sa contribution se faisait sentir dans les différents gouvernements du président IBK et celui de la transition sous Dioncounda Traoré.

Aussi, faut-il le noter, l’homme est un fin connaisseur de la diplomatie et des enjeux internationaux, également des enjeux économiques et financiers. Et, contrairement aux autres politiciens maliens, qui, une fois sevrés de la soupe publique, piaulent sur tous les toits, Tièman Hubert Coulibaly est connu pour être peu bavard mais pragmatique. Depuis son départ du gouvernement, il s’est attelé à renforcer son parti et s’est surtout consacré à son implantation.

Mieux, Tiéman Hubert Coulibaly est le président de l’Action républicaine pour le progrès, qu’il estime être un nouvel outil d’action et d’expression politique pour donner de l’efficacité à son action sur le terrain. On le comprend aisément, Tièman Hubert Coulibaly a pris tout le temps nécessaire pour baliser le terrain.

Sa candidature à la présidentielle ne souffre d’aucun doute, reste à choisir le bon moment pour partager sa vision d’un Mali fort et en paix avec les populations. En attendant, de peaufiner les différentes stratégies devant lui permettre de conquérir Koulouba.

 Le Sultan/L’Oeil du Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR