Zone aéroportuaire:Les victimes de la démolition réclament justice

Les victimes de la démolition de la zone aéroportuaire ne décolèrent pas et demandent au gouvernement de Transition de les mettre dans leurs droits. C’était le 23 mai dernier, au cours d’un meeting sur le site.

Regroupées en association dont le président est Boubacar Wagué, elles sont nombreuses à proférer des menaces contre les autorités de la Transition mais aussi à lancer des cris de cœur à toute personne de bonne volonté, afin de les aider à trouver des solutions à leurs préoccupations. Elles affirment ne pas avoir été informées au préalable d’une quelconque démolition. Mieux, elles prétendent ne pas être installées sur ce site d’elles-mêmes. A les en croire, elles ont suivi toutes les procédures normales pour l’attribution d’une parcelle à usage d’habitation. Les sommes versées ont été encaissées par le trésor public, ont-elles avancé. Pour elles, aucune mesure judiciaire n’a été engagée au préalable afin de procéder à cette démolition. Pour ce faire, ont-elles argumenté, l’Etat doit payer pour sa faute.
Elles sont plus de cent familles dans cette souffrance. Si rien n’est fait, elles entendent prendre la rue et bloquer la route de l’aéroport à toutes les autorités passantes pour l’aéroport, pour se faire entendre. Ce n’est pas tout. Elles entendent faire une grande sortie pour montrer leur colère aux autorités de la transition.
Avec un bureau de trente membres, l’association créée dans le cadre de cette démolition a engagé des procédures judiciaires contre les autorités de la Transition.

 

Drissa Togola/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR