Cheick Oumar Sissoko, membre du M5RFP :« J’aurais voulu entendre ici tolérance zéro à la corruption, au détournement ».

La question que l’on se pose est la suivante : est-ce que nous allons vers une transition de rupture ? Une transition qui va permettre à notre pays d’écrire enfin une page de son histoire ? C’est-à-dire de régler des questions essentielles. Nous sommes en guerre, nous sommes en insécurité. Est-ce que nous allons avoir une réponse à cela ? Nous avons des élections qui peuvent amener la restauration au pouvoir. Est-ce que nous allons avoir une réponse à cela ? Nous avons Kidal qui est occupé, nous avons la misère sociale et nous avons ces énormes sous qui ont été détournés crapuleusement et qui vont nous permettre donc de rebondir face à l’ennemi qui est la communauté internationale. Parce qu’il faut donner l’exemple. J’aurais voulu entendre ici tolérance zéro à la corruption, au détournement.

Concernant le train de vie de l’Etat, il n’a pris qu’un seul point, la caisse noire. Il n’y a pas qu’une seule caisse, il aurait pu toucher aux autres. Réduire le train de vie de l’Etat, c’est de dire tolérance zéro à la corruption. En même temps, c’est récupérer tous les fonds qui ont été détournés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR