Pour une transition consensuelle et inclusive : Des regroupements politiques et de la société civile lancent un projet d’appel

Le mardi 8 juin 2021, la Pyramide du Souvenir a servi de cadre au lancement d’un projet d’appel pour une transition consensuelle et inclusive.

Animée par Djiguiba Kéita dit PPR du Parena, Adama Tiémoko Diarra, de l’Adema Pasj et Amadou Koïta du Parti Socialiste Yeelen Koura, cette rencontre avait pour objectif de faire adopter le projet d’appel pour la mise en place d’une plateforme de propositions et de veille pour une transition consensuelle, apaisée et inclusive.

Pour le secrétaire général du Parti pour la Renaissance nationale (Parena), Djiguiba Kéita, cette rencontre est la suite logique de celle du 02 juin 2021. Avant d’ajouter que la transition par nature est un moment de rassemblement pour le sursaut national. Aussi, a-t-il précisé, les nouvelles autorités doivent-elles s’atteler à promouvoir l’inclusion et le consensus pendant cette période exceptionnelle concernant toutes les questions majeures sur la vie de la nation.

Le président du parti socialiste PS Yeleen Koura, Amadou Koïta, a, pour sa part, affirmé que la situation actuelle du pays ne rend aucun démocrate et patriote fier. A ses dires, après neuf mois passés à tourner en rond, c’est le moment de se lever comme un seul homme pour le respect du délai de 18 mois de transition afin de sauver le pays vacillant au bord du précipice.

En outre, le représentant de parti africain pour la solidarité et la justice (Adema PASJ), Adama Tiémoko Diarra, a remercié les forces politiques et sociales présentes à la rencontre. Cette rencontre d’adoption du projet d’appel pour une transition inclusive et consensuelle va dans le sens de la recherche de l’union sacrée si nécessaire en vue de la réussite de la transition dans un contexte de crise profonde et multidimensionnelle, a-t-il fait savoir. Et de préciser que la nouvelle plateforme qui sera bientôt lancée sera une plateforme de veille et de proposition.

« Que pouvons-nous faire pendant les neuf mois restants de la transition en terme de réformes politiques et institutionnelles », s’interroge Djiguiba Kéita, avant d’inviter les organisations démocratiques et sociales membres de la plateforme à porter des amendements au projet d’appel. Pour finir, il a lu le projet d’appel. Lequel lance un appel vibrant à toutes les forces progressistes, aux fins de constituer une plateforme de propositions et de veille pour une transition inclusive et consensuelle.

Alpha Sidiki Sangaré/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR