Réhabilitation de l’Huicoma : Tomota pourra-t-il relever le défi ?

La fermeture avec fracas de l’Huilerie Cotonnière du Mali (HUICOMA), un fleuron de l’architecture industrielle du Mali, a fait couler beaucoup de larmes, d’encre et de salive. Les conséquences qui en ont découlé ont tout simplement été dramatiques. Les blessures qui en furent issues tardent à se cicatriser.
Aujourd’hui, des voix s’élèvent pour demander humblement sa réhabilitation. Aliou Tomota, Président du Groupe Tomota pourra-t-il relever le défi ?
Tel a été l’objet de l’audience que le Premier Ministre, Choguel Kokala Maiga a bien voulu accorder le Vendredi 09 Juillet 2021 à l’inamovible promoteur industriel qui n’est plus à présenter au Mali.
Au menu des échanges entre les deux personnalités, les voies et moyens indispensables à la résurrection de l’HUICOMA, morte et enterrée à cause de la mauvaise gestion et du manque de vision claire de ses responsables.
Il n’est point besoin de rappeler la place de choix qu’occupait cette usine dans le rayonnement économique et social de notre pays. Elle est tombée en obsolescence à un moment où ses produits (huile, tourteaux, savon) sur le marché local et régional étaient très sollicités.
Pour le Président du Groupe Tomota, puisque c’est de lui qu’il s’agit, la relance des activités de cette unité industrielle doit être un impératif. « Un pays sans industrie est la pire chose qui puisse arriver à un Etat », a-t-il déclaré.
Eu égard à beaucoup de considérations liées à la fermeture prolongée du complexe industriel, Aliou Tomota, avec l’appui du Gouvernement et les partenaires nationaux et internationaux, se dit favorable à la reprise effective de ses activités dans un délai raisonnable.
Homme affable, il a été très sensible à la déchéance sociale qui a frappé un nombre incalculable de familles à travers le pays tout entier à cause de l’arrêt persistant des travaux de l’unité industrielle.
Comme beaucoup d’autres observateurs de la scène économique malienne, le promoteur de Graphique Industrie et de l’ASAM a été profondément bouleversé par l’exode, l’immigration des jeunes, les pertes de recettes pour la Mairie de Koulikoro qui ont résulté de l’asphyxie de l’HUICOMA.
Il s’est dit solidaire de tous ceux qui ont subi de plein fouet la catastrophe ayant conduit au blocage et à l’effondrement de l’économie de toute la région de Koulikoro.
Tel un tremblement de terre survenu dans la localité, la situation y a provoqué l’émergence de la pauvreté et de la misère.
Pour relever ce monumental défi économique, aucun sacrifice ne saurait être de trop pour le Président du Groupe Tomota. La réhabilitation de l’HUICOMA contribuera sans nul doute à redonner le sourire aux populations non pas de Koulikoro seulement mais aussi et surtout de tout le Mali. Le Gouvernement et Aliou Tomota ont affiché leur détermination à frapper un grand coup pour redonner espoir aux travailleurs compressés ou licenciés, à leurs familles, au personnel de la Mairie en réussissant cette opération de réouverture des portes de l’HUICOMA. Wait and See, disent les anglais.

Prosper Ky/La Révélation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR