FANA : 100 logements sociaux attribués aux démunis par l’ONG Al Farouk

Sur sollicitation de l’honorable Mamadou Diarrassouba, l’ONG Al Farouka réalisé 100 logements sociaux destinés aux personnes démunies.  A titre gracieux, les bénéficiaires ont reçu leurs clefs le jeudi 9 septembre 2021. C’était à travers une cérémonie solennelle présidée par le ministre délégué  auprès du ministre de la Santé et du Développement social, chargé de l’Action humanitaire, Oumarou Diarra.

Avec un engagement sans limite pour le bien-être de la population de la région de Dioïla, l’honorable Mamadou Diarrassouba doit s’estimer très heureux en ce jour mémorable. Car, grâce à ses démarches pédagogiques ayant convaincu l’ONG Al Farouk, les présents logements sociaux gratuits ont vu le jour. Ils sont offerts à des couches défavorables de la ville de Fana. Notamment les veuves, les handicapés, les orphelins, les victimes de guerre et autres.

A cette occasion, le représentant de la chefferie de Fana, Yaya Traoré, exprimera sa joie pour le choix porté sur Fana dans le cadre de la réalisation de ce projet. Occasion pour lui de saluer les efforts consentis par Mamadou Diarrassouba, afin que ce projet puisse voir le jour à Fana parmi tant d’autres villes du Mali. A l’ONG donatrice, Al Farouk,  ila exprimé la gratitude de Fana. Les autorités communales abonderont dans le même sens que la chefferie.

Dans son intervention, le Directeur général de l’ONG Al Farouk, Ibrahim Kantao, saluera l’engagement de Mamadou Diarrassouba pour la réalisation de cet ouvrage à Fana. Car, le projet initialement prévu pour Kati a été confronté à des problèmes d’incompréhension entre la préfecture et la mairie de Kati à l’époque.

Bâti dur 300 m², précise-t-on, le cite comprend 100 logements équipés de type F3 Dalle composés de 2 chambres, 1 salon, 2 toilettes et une cour chacun et 3 forages. Le coût de réalisation est de 1,100 milliards FCFA.  L’occasion était alors propice pour lui de remercier ses partenaires de Qatar pour son sens de solidarité, sa promptitude dans le financement du présent projet au profit des couches vulnérables. Aussi, saluera-t-il les autorités coutumières, politiques, et administratives pour la diligence de la mise à disposition du site.

Pour sa part, l’honorable Mamadou Diarrassouba a, au nom de la population, exprimé sa gratitude à l’ONG Al Farouk. Avant de rappeler l’historique de son intervention dans ce dossier. «Quand j’ai été informé des difficultés que rencontre l’ONG Al Farouk dans la réalisation de son projet de 100 logements sociaux gratuits à Kati, j’ai immédiatement pris contact avec les responsables de ladite ONG qui ont confirmé cela. Ainsi, je les ai sollicités afin de réaliser ce projet chez moi.Ils indiqueront qu’ils ont donné un ultimatum de deux jours aux autorités communales et préfectorales de Kati afin qu’elles s’entendent. Entre temps, j’ai dû beaucoup prier afin que le cercle de Dioïla  puisse bénéficier de ce projet. Par la grâce de Dieu, les responsables susmentionnés n’ont pu s’attendre. Et les initiateurs ont accepté ma sollicitation, à condition que le projet se réalise dans une ville traversée par le goudron. D’où le choix de Fana », expliquera Diarrassouba.Ainsi, poursuivra-t-il, nous avons informé les autorités coutumières et administratives du cercle qui n’ont ménagé aucun effort pour que le projet puisse voir le jour. C’est le lieu pour moi de rendre hommage à l’ex-gouverneur de Dioïla, Dédéou Magna Maïga, les ministres Hamadoun Konaté et Mohamed Aly Bathily, respectivement ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire et ministre des Domaines et de l’Urbanisme d’alors pour  les efforts qu’ils ont consentis.

Partant, invitera-t-il les bénéficiaires à l’esprit de solidarité, de tolérance et de sagesse pour le vivre ensemble. Aussi, précisera Diarrassouba, « prenez soin de ces maisons qui ne sont ni à vendre ni à mettre en location».

Le représentant de l’ambassadeur de Qatar, Alou Niang,exprimera sa joie pour le sérieux avec lequel le présent projet a été exécuté, avant de souligner la disponibilité du Qatar à intervenir dans d’autres domaines pour le raffermissement de la coopération de nos deux pays.

S’agissant du ministre délégué auprès du ministre de la Santé et du Développement social, chargé de l’Action humanitaire, Oumarou Diarra, il a, au nom de l’Etat malien,salué cette heureuse initiative de l’ONG Al Farouk et ses partenaires sur sollicitation de certains cadres maliens. Nonobstant la qualité des maisons, reconnaîtra-t-il, il faudra relever le défis de la viabilisation du cite. Je vous promets que le Président de la transition, Assimi Goïta, sera informé de ce défi.

Dans cette atmosphère, les larmes de joie coulaient chez les bénéficiaires. Le porte-parole des bénéficiaires, Mahamou Coulibaly, saisira cette heureuse circonstance pour apprécier à juste titre cette œuvre de charité. Pour lui, aucun mot ne peut traduire la joie des bénéficiaires. Partant, il exprimera ses sentiments de reconnaissance à Mamadou Diarrassouba  pour son intervention auprès de l’ONG bienfaitrice, Al Farouk.

Oumar KONATE/La Preuve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR