Paix et stabilité dans le Sahel : Le HCI organise un forum sous-régional des Leaders religieux musulmans les 15, 16 et 17 janvier 2022 à Bamako

 

Un sahel paisible et stable où il fait bon vivre, tel est la vision du Haut conseil Islamique (HCI) du Mali. Pour arriver à bout de cet objectif, il entend organisé un forum sous-régional les 15, 16 et 17 janvier 2022 à Bamako avec une participation de quatorze pays. L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse au siège du HCI sous la présidence de son président, Chérif Ousmane Madani Haïdara. On notait la présence du président de la commission d’organisation de ce forum, Mohamed Maky Ba, ainsi que d’autres membres des sous-commissions. Il s’agit pour le HCI de réunir des Leaders religieux musulmans des quatorze pays participants afin de dégager des voix et moyens pour la paix au sahel.

Sous la houlette du Haut Conseil Islamique du Mali, ce Forum sous régional des Leaders religieux musulmans pour la Paix et la Stabilité dans les pays du Sahel se déroulera les15, 16 et 17 janvier 2022 à Bamako. Il est placé sous la haute présidence du Président de la Transition, Colonel Assimi Goïta. Cette rencontre des leaders religieux musulmans du sahel, premier du genre regroupera plus de 200 personnes venant de Bamako et de l’intérieur du pays, principalement des représentants des Organisations confessionnelles et des leaders religieux. Des délégations étrangères des pays tels que le Burkina Faso, la Mauritanie, le Maroc, le Niger, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Tchad, le Ghana, le Bénin, le Togo, le Nigéria et l’Algérie sont attendues.

Ce forum fait parti des objectifs auxquels, le bureau actuel du HCI s’est assigné depuis leur prise de fonction. Il a pour but de mettre en place, un cadre inclusif de concertation et de coordination sous régionale pour une synergie d’action des leaders musulmans dans le cadre de la lutte et la prévention de l’extrémisme violent dans la zone sahélo-saharienne.

C’est une première fois que le Haut Conseil Islamique du Mali invite les faitières religieuses à se retrouver pour réfléchir ensemble sur les causes profondes de la crise afin de dégager ensemble des solutions envisageables pour un retour de la paix et la stabilité dans les pays du Sahel.

Selon le président de la commission d’organisation, Mohamed Maky Ba, la fin de ce forum serait sanctionnée par la mise en place d’une coordination des faitières islamique de la sous-région dont il plaide d’ores et déjà que le Mali soit le pays qui abrite la base. Pour lui, cela va permettre de trouver des solutions à des crises et même des malentendus qui peuvent s’éclater dans les pays de la sous région.

Le HCI aussi d’aller à la rencontre des différentes parties prenantes de la crise malienne et de la région sahélienne, discuter avec elles pour un retour à la normale au Mali et dans la sous-région. Car, la solution à la crise multidimensionnelle que connaît la zone dite des trois frontières n’est pas seulement que militaire, politique ou administrative. L’aspect religieux occupe un rôle important pour la paix et la cohésion sociale disent-ils.

Pour le président du HCI, Chérif Ousmane Madani Haïdara, toutes les bonnes initiatives pour l’atteinte des objectifs recherchés sont les bienvenues. C’est pour cette raison, il a demandé à toutes et à tous de s’impliquer.

Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR