État-major de la Garde nationale :Qui est Colonel Famouké Camara ?

Issu de la 9ème promotion du Prytanée militaire de Kati et de la 22ème promotion de l’Ecole militaire interarmes de Koulikoro, Colonel Famouké Camara a pris les commandes de l’Etat-major de la Garde nationale le 21 février 2023 au cours d’une cérémonie présidée par le Chef d’Etat-major général de l’Armée, Général Oumar Diarra. Agé de 45 ans dont 26 sous le drapeau, Colonel Camara est un officier brillant et surtout bien apprécié.

Titulaire d’un Master en Stratégie, Défense, Sécurité, Gestion des conflits et des Catastrophes et d’un Diplôme d’auditeur en Management des projets, Colonel Camara a fréquenté de prestigieuses écoles militaires comme l’Université des Opérations spéciales intégrées de Floride, puis celle de Tampa (aux USA), l’Ecole supérieure internationale de guerre du Cameroun, l’Ecole de Guerre de Paris, le Centre d’études pour les conflits et la paix du Centre de formation au soutien à la paix internationale, le Centre européen d’études et de sécurité «Georges C. Marshall » de Garmish-Partenkirchen. Après sa sortie de l’EMIA en 1997, il est nommé adjoint au commandant du 3ème escadron du Groupement de maintien d’ordre en 2000 et adjoint à la 3ème unité méhariste d’Abéibara. Dans la perspective de la tenue de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) que le Mali a organisée en 2002, il est promu Commandant du 3ème Groupement d’intervention. La même année, il accède au grade de Lieutenant.
Après un stage aux USA, Famouké Camara est nommé, de 2003 à 2005, Directeur du Laboratoire d’Anglais de la Direction des Ecoles militaires. Il cumule ce poste avec celui de Commandant de la 1ère Compagnie du contingent 2005 du Centre d’instruction de la garde.

Engagé et
volontaire
Très engagé et surtout volontaire, il est promu capitaine en. 2006. De cette date à l’année 2008, il commande la 1ère Unité méhariste à Léré puis, de 2008 à 2010, la 1ère Compagnie territoriale à Kayes. Son commandement à Kayes ne l’empêche pas de fréquenter l’Université des Opérations Spéciales intégrées de Floride puis celle de Tampa aux USA en 2009 et 2010. Il obtient le Diplôme de cours avancé des opérations spéciales de lutte contre le terrorisme.
De la Cité des rails, il est affecté à celle des balanzans à la tête de la 4ème Compagnie territoriale de 2010 à 2011. Famouké Camara continue d’avancer et porte son grade de commandant en 2011. Cette année-là, il obtient le Diplôme d’Ecole d’Etat-major du Gabon. De juin à octobre 2012, il est nommé Chef de la division des Opérations, Emplois et Formations à l’Etat-major de la Garde nationale. Le Commandant Camara devient instructeur non permanent à l’Ecole de maintien de la paix «Alioune Blondin Bèye». En octobre 2012, il est désigné membre du Sous-groupe Opérations (J3/5) de la délégation malienne avec les experts et planificateurs des organisations internationales (ONU, UE, UA, CEDEAO) pour l’élaboration du CONOPS de la MICEMA, transformée en MINUSMA.
De 2012 à 2013, Famouké Camara prend le commandement du Groupement de Maintien d’Ordre (GMO). Cumulativement, il assure la fonction de Commandant par intérim des 1er et 2ème Groupements d’intervention. Il est membre du Conseil d’administration du Collège Sahélien de Sécurité (CSS) de 2013 à 2014.

Discret et dévoué
Jeune officier discret et dévoué, il intègre la grande famille des renseignements en qualité de Commandant de la Force spéciale de lutte contre le terrorisme de la Direction Générale de la Sécurité d’Etat (DGSE). De 2013 à 2017, il effectue de nombreuses formations et conduit plusieurs opérations spéciales pour neutraliser les groupes terroristes. En 2014, il est nommé au grade de Lieutenant-colonel. Il fréquente l’Ecole supérieure internationale de Guerre du Cameroun et l’Ecole de guerre de Paris. A son retour, il est promu Directeur des opérations et du contre-terrorisme (DOCT) de la DGSE de 2017 à 2018. Promu Colonel en 2017, il siège au Groupe de travail chargé de l’évaluation nationale des risques (ENR) relatif aux menaces et vulnérabilités du financement du terrorisme. Colonel Camara s’envole ensuite pour le Centre d’études pour les conflits et la paix du Centre de formation au soutien à la paix internationale au Kenya. Ce passage lui a permis d’obtenir plus d’expériences. Ainsi, il devient expert en contre-terrorisme au sein des Centres d’excellence régionaux et internationaux.
D’octobre 2019 à août 2021, il cumule le poste de Conseiller en stratégie du Chef d’Etat-major général des Armées avec celui de conseiller au Commandant du poste de commandement interarmé (PCIAT) du théâtre de l’opération « Maliko » à Sevaré. De février à juillet 2020, il effectue un petit saut au Centre européen d’études et de sécurité «Georges C. Marshall» de Garmish-Partenkirchen en Allemagne. D’août 2021 à décembre 2022, Colonel Camara est nommé Commandant du Poste de Commandement interarmé (PCIAT) du théâtre-Est de l’opération « Maliko » à Gao.
Il quitte la Cité des Askia en décembre dernier pour devenir Sous-chef d’Etat-major des opérations de l’Etat-major général des Armées.
Par Décret n°2023-0077/PT-RM du 9 février 2023, Colonel Famouké Camara est nommé Chef d’Etat-major de la Garde nationale. Et cela, après 26 ans de bons et loyaux services sous le drapeau national. Il est décrit par ses compagnons d’armes comme un véritable officier : meneur d’hommes, perspicace, méthodique et non moins sociable.
Chevalier de l’Ordre national du Mali, Colonel Camara a bénéficié de nombreuses attestations de reconnaissance, lettres de félicitation et de remerciement. Marié et père de trois (3) enfants, le Chef d’Etat-major de la Garde nationale a eu, entre 2004 et 2019, plusieurs autres distinctions honorifiques.
Depuis 2021, il est doctorant en sciences politiques à l’Institut pédagogique universitaire (IPU) de Bamako.

Source : Ali24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR