Commissariat de police de Yirimadio:41 briques de chanvre indien saisis et 02 personnes interpellées !

La détermination des hommes du commissariat de police de Yirimadio, dans la lutte contre la délinquance sous toutes ses formes, n’est plus à démontrer. Poussé par la conviction du directeur général de la police nationale, l’Inspecteur Général Soulaïmane TRAORE, sous le leadership du ministre de la sécurité et de la protection Civile, de faire changer la peur et l’insécurité de camp, les limiers dudit commissariat de police, sous la conduite du commissaire Divisionnaire Mody TOUNKARA dit « Masakè » et son adjoint le Commissaire Josué KAMATE, engrangent plusieurs exploits. Le dernier en date est celui survenu dans la nuit du 26 au 27 février, à travers l’interpellation de deux (02) personnes et la saisie de quarante-un (41) briques de chanvre indien.
Alors que Bamako connaissait depuis quelque temps, une recrudescence de vols, trafics de drogue et de braquages, le coup de filet opéré par les limiers a mis un important coup d’arrêt aux activités lucratives et illicites des malfrats. Une police performante repose sur un puissant réseau d’information.
En effet, sur la base des renseignements, les éléments de la section des renseignements généraux du commissariat de Yirimadio, sous la conduite du Lieutenant Issiaka DIARRA, ont fait une descente dans une maison à Yirimadio Dougoucoro, non loin du marché dudit quartier. Ils y ont interpellé deux individus en possession de 41 briques de chanvre indien. Conduits au poste pour des investigations, les présumés trafiquants ont avoué transporter cette quantité en provenance du Ghana où les cargaisons sont chargées et avoir constitué un stock à Yirimadio pour desservir le Sénégal. D’un poids total de 82 kg, la valeur des marchandises saisies est estimée à plus de 3 millions de FCFA.
Depuis plusieurs années, l’Afrique de l’ouest est devenue une zone de transit pour les drogues produites en Amérique latine et destinées à l’Europe. Longtemps considérée comme une simple zone de transit, l’Afrique de l’ouest et du centre est aussi devenue une région de forte consommation de drogues, selon un rapport de l’office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), publié en juin. L’ONUDC précise qu’entre 2019 et 2022, au moins 57 tonnes de cocaïne ont été saisies en Afrique de l’ouest ou en route vers cette région.
Le Commissaire Divisionnaire Mody TOUNKARA a appelé la population à beaucoup plus de collaboration pour aider la police à mener à bien ses missions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR