FESPACO 2023 : Des professionnels du cinéma décorés

Des professionnels du cinéma décorés

Dans le cadre de la 28ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO), le mérite d’une quinzaine d’hommes et de femmes du 7ème art a été reconnu par le ministère de la communication, de la culture, des arts et du tourisme ce jeudi 02 mars 2023.

Ils sont 14 récipiendaires dont 11 dans le grade de chevalier de mérite des arts, des lettres et de la communication et 3 dans le grade d’Officier. Producteurs, réalisateurs, scénaristes, critiques de cinéma, artistes plasticiens, ces professionnels du monde du cinéma ont vu leurs mérites reconnus par le ministère de la communication, de la culture, des arts et du tourisme.

« Il s’agit des professionnels qui se sont particulièrement illustrés avec dévouement au travail depuis plusieurs décennies pour la défense et la promotion du cinéma africain. Ces acteurs de par leur travail se sont hissés en défenseurs de la cause du FESPACO et ambassadeur de la biennale à travers le monde », a laissé entendre Jean Emmanuel Ouédraogo, ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme du Burkina Faso.

Pour Jean Emmanuel Ouédraogo, ces décorations dans les différents ordres matérialisent la modeste reconnaissance de l’État pour l’ensemble des sacrifices consentis pour la nation burkinabè.

L’actrice burkinabè Odilia Yoni, a reçu le grade d’officier. La joie est au rendez-vous. « Aujourd’hui c’est un grand jour pour moi, parce que je ne m’y attendais pas. C’est vrai qu’il y a longtemps que je suis dans le métier, mais c’est aujourd’hui que je sens vraiment que je fais quelque chose.  

Je veux pas trop dire parce que ce ne sont pas mes habitudes, ce n’est pas sur un plateau de tournage. Je suis devant vous c’est pour vous dire effectivement que je suis très contente, je vous remercie beaucoup parce que c’est grâce à vous que je suis là présentement et c’est grâce à vous que je suis ce que je suis aujourd’hui », a-t-elle exprimé.

Cette icône du cinéma burkinabè et africain n’est pas encore au bout de son aventure cinématographique. « Tant qu’on vit on apprend toujours, donc je veux dire que je n’ai pas fini d’apprendre, tant que je vis et que j’ai encore le souffle de vie, je continuerai à apprendre et vous apportez beaucoup de joie tant que Dieu me donne la santé », termine-t-elle.

Source: Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR