Les différents services offerts sur le réseau IP

Suite aux réactions de beaucoup de lecteurs, cet article continuera sur la compréhension et la description des services offerts sur le réseau IP. Les espaces de partages d’informations ; ce sont des sites réservés qui offrent aux usagers une partie d’espace disque qui leur permettra de stocker et de manager leur informations personnelles. Ces espaces permettent de partager les textes, et le son et l’image son appelés « Blog ». Un Blog [ ]est en fait un site Web constitué par la réunion de billets ou informations agglomérés au fil du temps et souvent classés par ordre antéchronologique c’est-à-dire que les plus récents sont placés en premier. Chaque billet qu’on peut à sa guise appelé aussi note ou article est, à l’image d’un journal de bord ou d’un journal intime, un ajout au blog ; le blogueur c’est-à-dire celui qui tient le blog y délivre un contenu souvent textuel, enrichi d’hyperlien et d’éléments multimédias, sur lequel chaque lecteur peut généralement apporter des commentaires.

Un journal intime anonyme, les œuvres d’un dessinateur, l’opinion d’une journaliste, le carnet de bord d’un photographe, des satires d’hommes politiques, les vidéos d’une classe de collège, un roman en construction, les anecdotes quotidiennes d’une mère de famille, etc. Le concept blog est assez vague pour autoriser toutes ces utilisations.

Les blogs sont apparus assez tôt mais n’ont vraiment pris de l’ampleur que récemment en absorbant son public à partir de l’énorme bond en avant de la connectivité Internet dans le monde entier et de la désaffection d’autres médias moins utilisés d’une part et de l’abandon de la complexité des sites perso d’autre part

Les premiers blogs sont apparus aux Etats-Unis à la fin des années 1990, comptant parmi ses adeptes Certaines personnalités célèbres ; leur blog était présenté sous la forme d’un carnet de bord recensant les pages Web crées au moyen d’une liste d’hyperliens que les auteurs avaient jugées intéressantes, accompagnées de commentaires. Les blogs ont servi dès l’origine à présenter ce type de contenu. D’ailleurs, ce genre reste toujours populaire aujourd’hui dans la blogosphère.

La notoriété des blogs a notamment été impulsée par les journalistes incorporés dans l’armée US puis des militaires américains lors de la seconde guerre du Golfe en mars 2003. Ces « warblogs » donnaient l’impression d’une liberté de ton et d’émancipation par rapport aux contraintes éditoriales ou professionnelles. Le warblog est devenu rapidement un symbole.

Les blogs peuvent adopter des formats différents, c’est pourquoi on utilise très souvent un système de gestion de contenu qui permet d’automatiser la mise en page du site.

Ce logiciel spécialisé met en forme le texte et les illustrations sous la direction du blogueur, il construit des archives automatiquement, il offre des moyens de recherche au sein de l’ensemble des billets et enfin gère les commentaires des internautes lecteurs. Ces outils permettent ainsi à chacun de publier du contenu, sans connaissances techniques préalables relatives à la conception de sites Web. Cette facilité d’utilisation a contribué pour une grande partie à l’explosion de l’utilisation des blogs depuis quelques années.

Les blogs sont en fait majoritairement édités grâce à des systèmes de gestion de contenu hébergés et administrés par des entreprises dont les services très populaires allègent considérablement les étapes techniques relatives à la conception de sites Web

Un blog étant perpétuellement en cours d’écriture, la page d’accueil doit refléter les changements les plus récents ; l’auteur suit l’idée d’un public qui prend connaissance régulièrement de l’évolution du site. Les billets étant présentés figés dans le temps, l’auteur ne les modifie généralement qu’en publiant un addendum intitulé « mise à jour »

Depuis les années 2000, le phénomène blog évolue grâce aux améliorations techniques et matérielles de l’informatique et propose de publier toutes sortes de documents multimédias : images, mais surtout sons et vidéos, notamment par l’attrait de services d’hébergement comme YouTube ; ce qui enrichit très sensiblement la lecture ou devient le format privilégié du blog.

Un blogueur autorise souvent ses utilisateurs à laisser des commentaires, mêmes les plus critiques, suivant un formulaire Web automatisé. Cependant ; à l’intention de nos organismes de réglementations, le blogueur devrai, légalement être responsable de ce qui est affiché sur son site[] et doit donc, dès qu’il a connaissance de commentaires non conformes à la législation, supprimer les commentaires en question.

Tout blogueur peut également choisir de censurer à priori les commentaires en publiant lui-même ceux qu’il juge valides, ou de censurer totalement tout commentaire cela sur un billet ou sur le blog entier. Ce type de solution radicale est essentiellement adopté suite à de trop nombreux trolls ou à du pollupostage. On peut également bloquer temporairement l’ajout de nouveaux commentaires, par exemple si l’auteur du blog n’a pas la possibilité de les modérer pendant quelques jours.

De plus en plus de blogs deviennent le centre d’échanges approfondis au sujet duquel se passionnent auteurs et lecteurs notamment au sujet des actualités. Certains blogueurs accordent une place prépondérante aux commentaires laissés sur leur blog, qu’ils considèrent comme la raison d’existence de leurs écrits. Chaque billet revient alors à un nouvel espace public : le blog se transforme en une sorte de forum électronique et peut même recueillir une suite de commentaires sans queue ni tête, l’anonymat aidant au « blogo-squat », c’est-à-dire à un bavardage qui s’entretient tout seul, sans rapport avec le billet d’origine.

Les blogs sont souvent centrés sur la publication d’opinions. Ce n’est pas pour rien que c’est l’instrument favori de beaucoup de journalistes ou d’hommes politiques. Sur ce plan, c’est un intermédiaire entre la page perso ; c’est le cas ou l’auteur parle et personne ne répond, et le forum de discussion dans ce cas tout le monde parle à égalité.

Les blogs s’accompagnent souvent d’un système avancé de gestion des hyperliens qui constitut les principes de bases de la création de sites Web.

Chaque billet ou blog s’accompagne d’un lien propre et statique appelé permalien.

La « blogoliste » ou le défileur (blogroll en anglais) est l’ensemble des liens vers d’autres blogs présentés par un blogueur sur son carnet Web, souvent présenté sur une page dédiée ou sous forme de menu latéral sur la page principale. Avec l’utilisation de certaines techniques de gestion de contenu, il est possible d’inclure directement certains billets sur son propre blog.

Pour illustrer ce qu’est un rétrolien, imaginons que Mamadou et Ali, personnages fictifs, possèdent un blog. Il arrive qu’Ali écrive des billets intéressants sur son blog, et que Mamadou désire y répondre sur le sien. Dans ce cas, Mamadou peut, lorsqu’il publie sa réponse, envoyer au blog d’Ali un signal (en anglais pingback) qui déclenche l’apparition automatique sur le billet de Ali d’un rétrolien, c’est-à-dire d’un lien avertissant que Mamadou a publié un billet relatif au billet du blog d’Ali. Ainsi, Ali et les lecteurs de son blog sont informés de la réaction de Mamadou par un court extrait de son billet de réponse et sont libres d’aller le lire. Ce système est actuellement quasi-standardisé.

Les blogs tenus par des adolescents sont très nombreux, et un blog se consulte comme un site Web, ce à quoi la grande majorité des utilisateurs actuels d’Internet sont familiers. A cause des contenues, plusieurs affaires judiciaires ont mis en cause des élèves insultant des professeurs sur leur blog et ont été l’occasion de débats au sein des équipes pédagogiques et dans les médias.

Cependant, la tendance du blog s’étend aux plus âgés, d’ailleurs les blogs relatant la vie en entreprise auraient déjà emmené des ennuies à certains employés.

Le monde politique, des affaires ainsi que le secteur associatif se sont aussi emparés de l’outil, en tant que nouveau média de masse. Les blogs participent donc désormais aux stratégies de communication des entreprises, des associations, des auteurs, des personnes en recherche d’emploi. Les professionnels des sciences de l’information ; bibliothécaires, archivistes ou documentalistes, développent un blog spécialisé : le biblioblog.

Certains blogueurs veulent mettre en avant leur indépendance envers les médias traditionnels et leur réactivité. Un exemple a consisté à « sortir » des informations avant tous les autres pendant l’affaire Monica Lewinsky . De même, la critique des médias traditionnels, supposés vendus à l’adversaire politique, est un puissant levier pour occuper le terrain des blogs. Cette technique a été utilisée lors de beaucoup de campagnes présidentielles ou législatives dans les pays développés. Il a été un puissant moyen de communication lors de la compagne de l’actuel Président américain Barack Hussein Obama.

De la même façon, il y a eu l’intervention de multiples blogs politiques lors des échéances électorales françaises de 2007 ce qui a pu probablement influencer les résultats du scrutin.Le « marché » du blog a explosé au cours des années 2004 et 2005, et tenir un blog est désormais une pratique courante.

Il s’établit actuellement une concurrence entre blogs et média/sondeurs. Des opinions s’expriment avec force et de manière nombreuse, à la manière d’un sondage. Notamment, le journal le Monde héberge de nombreux blogs d’opinions par opposition aux autres plateformes où les blogs sont souvent plus personnels ou divertissants – cette particularité s’explique par le caractère payant des blogs du Monde. Des opinions fortes et charismatiques peuvent même finir par diriger une partie de l’opinion ; cela a été le cas lors des dernières élections présidentielles américaines comme cité plus haut ainsi que du référendum sur la constitution européenne en France

La possibilité d’accueillir sur son blog des régies d’annonces en ligne ou des liens commerciaux tel que celui dirigé sur Amazon permet souvent au blogueur de générer des revenus. Ainsi, par exemple, un blog qui traite de littérature peut rediriger ses lecteurs vers des librairies en ligne. Des annuaires de blogs fonctionnant éventuellement en tant qu’agrégateur Web personnel sont souvent financés par ces services de marketing

Une autre façon de générer des revenus est d’écrire des articles et des avis sur divers produits (sites, logiciels, téléphones, etc.), à la demande des entreprises. Les entreprises ne sont pas toujours intéressées pas un avis positif, mais par la génération de trafic vers le site et la diffusion d’un buzz à propos de leur produit. Certains sites offrent un service d’intermédiaire entre les entreprises et les rédacteurs de blogs à cette fin.

Alou Badra Traoré: Source: Archives :  »Le Challenger »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR