Pèlerinage à la Mecque : un business florissant !

Le Ministre des Affaires Religieuses , du Culte et des Coutumes

En vérité, le pèlerinage à la Mecque (hadj), 5ème pilier de l’islam, est aujourd’hui synonyme d’un commerce juteux au Mali. Le coût du hadj y est excessivement élevé par rapport à nos pays voisins : 4.116.425 au Mali contre 1 800 000 à 2 000 000 FCFA.

Aujourd’hui, faire le hadj n’est pas une chose aisée pour les musulmans. Au contraire des agences de voyages, lesquelles se frottent les mains puisque c’est devenu un business florissant et juteux pour elles. Alors, les agences de voyages poussent comme des champignons, principalement et rien que pour la période du pèlerinage. Elles sucent alors le sang des candidats au pèlerinage soucieux d’accomplir leur devoir religieux.
Le hic, c’est que la Maison du hadj et les agences de voyages ne font qu’augmenter, d’année en année, le coût du hadj. Cela, sans motif valable. Elles profitent du désir irrépressible, ces derniers temps, de nombreux fidèles musulmans maliens qui, par tous les moyens, veulent se rendre à la Mecque pour accomplir le cinquième pilier de l’Islam.
De fait, le pèlerinage est devenu comme le supplice de Tantale pour les musulmans du Mali. Du fait de la montée vertigineuse de son coût. En effet, cette année 2023, selon le communiqué de la direction générale de la Maison du hajj, datant du 26 février 2023, le coût du hadj s’élève à 4 116 425 de francs CFA pour la filière gouvernementale contre 4 600 000 Fcfa pour la filière privée.
Et à en croire la Maison du hadj : « Ce coût reflète la réalité des contrats signés avec les autorités saoudiennes et tous les intervenants dans l’organisation du pèlerinage musulman ». Malgré toutes ces explications, des doutes subsistent !

Adama Amadou Diarra/L’Oeil du Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR