8 MARS, JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES: Hommage à Mme Fatou SECK DIALLO, Présidente de l’UNIDA

 

Aujourd’hui 8 Mars 2023, journée internationale commémorative des femmes. C’est pour nous une occasion d’or de célébrer nos mères, nos femmes, nos sœurs et nos épouses partout où elles se trouvent dans le monde entier. C’est également pour nous une opportunité de rendre un vibrant hommage à une dame de foi et de cœur, notre référence. Epouse DIALLO Fatou née SECK, puisque c’est d’elle qu’il s’agit. 

 

La jeune juriste des années 1970, l’héritière intellectuelle du brillantissime Ansane SECK, la relève promise du célèbre Juge Keba M’BAYE et l’étudiante modèle de Joseph Issa-Sayegh, professeur émérite des universités de droit a si bien emboîté les pas de ses aînés et a tout simplement mérité la confiance qu’ils plaçaient en elle. 

 

Après son brillant cursus universitaire en droit à la célèbre université Cheick Anta DIOP de Dakar, Fatou a été sollicitée par beaucoup de structures au niveau national que international en qualité d’assistante juridique avant d’être désignée comme responsable du volet promotion du secteur privé au niveau de la chambre de commerce du Mali. 

 

Connue par son engagement pour le travail bien accompli et sa compétence dans la maîtrise de relations publiques ou les levées de fonds institutionnels, lui ont valu une reconnaissance de ses chefs et une promotion auprès d’un projet financé par la banque mondiale. 

 

Cette nouvelle fonction a permis à Mme Fatou SECK Diallo de nouer contact avec des personnes résolument décidé à aider l’Afrique à se développer. Plus tard, ils sont devenues les membres de l’Association pour l’Unification du Droit en Afrique (UNIDA) pour accompagner les efforts de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), initié par le juge Keba M’BAYE.

 

Cette nouvelle aventure a permis à Mme DIALLO de doter des juridictions, universités et autre institutions d’enseignement supérieur et de recherche maliens d’instruments de travail de l’OHADA, notamment les codes bleus, verts et gris. Elle a également été l’occasion pour le Mali de bénéficier des opportunités de formation ainsi que des audiences foraines que l’UNIDA et l’OHADA offrent et/ou organisent au profit des États Parties à l’OHADA. Toute chose qui a rendu populaire notre amazone Fatou SECK DIALLO, celle qu’on appelle désormais « Mama OHADA ». 

 

La juriste devenue célèbre vis à vis des hommes de droit et des politiques était sur plusieurs chantiers dans le cadre de la valorisation du secteur privé en général et de la promotion du droit OHADA en particulier. Cette célébrité n’a rien entaché de son élan très engagé pour la promotion du droit OHADA au Mali. Elle l’a plutôt permis de fédérer toute la communauté juridique et judiciaire … 

 

Son engagement auprès de la nouvelle génération, toujours dans le combat de promouvoir le Droit issu de l’OHADA, est sans égal. Sa détermination pour la culture de l’excellence dans nos universités à travers le Concours International Génies en Herbe OHADA (CIGHO) est constante. 

 

C’est ainsi qu’elle a été désignée en 2019 lors de la 1ère Édition de la Semaine Culturelle OHADA (Chevalier du droit OHADA), la plus grande distinction de l’Association des Universitaires pour la Promotion du Droit OHADA au Mali (CLUB OHADA MALI). 

 

Cet engagement et cette détermination en faveur du droit OHADA l’ont propulsé à la tête de l’UNIDA, Association  qu’elle préside depuis bientôt cinq (5) ans juste après le mandant du juge Seydou Bah. 

 

C’est pour nous une évidence que Mme Fatou SECK DIALLO « Mama OHADA » soit à l’affiche ce jour symbolique du 8 mars pour inspirer davantage le genre féminin. « Mama OHADA », les jours passent mais vos actes restent graver en notre mémoire. Nous vous rendons hommage et saluons le mérite. 

 

Bonne fête de 8 mars « Mama OHADA » !

 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR