Front social au Mali: Ça chauffe chez trois membres du gouvernement !

Le front social chauffe chez trois membres du gouvernement. Il s’agit de : Mme Sidibé Dédéou Ousmane, ministre de l’Education nationale, avec les mouvements des promoteurs d’écoles privées, Mme Dembélé Madina Sissoko, ministre des Infrastructures et des Transports interpellée par les agents de péages et de Mme Diéminatou Sangaré, ministre de la Santé et du Développement social avec la grève dans certains hôpitaux.

Concernant le département de l’Education, les écoles privées observent depuis lundi un arrêt de travail de cinq jours pour protester contre le non-paiement de la subvention de l’Etat au titre de l’année scolaire 2021-2022. Un non-paiement qui impacte négativement la gestion de leurs établissements.
Au niveau de la Santé, les médecins de l’hôpital Gabriel Touré ont déclenché une grève illimitée pour protester contre les conditions de travail difficiles et le manque de moyens, notamment des problèmes de toilettes, de réactifs et de cadre de concertation. Ils ont également réclamé une normalisation de la grille salariale et des améliorations dans la prise en charge des patients. En cette période de grande chaleur qui s’annonce, le risque est trop grand pour les patients surtout les vieilles personnes qui en souffrent chaque année. Malheureusement, toutes les tentatives de conciliation sont pour le moment vaines.
Enfin, au département des Transports, les péagistes ont dénoncé le silence du gouvernement sur leur procès-verbal de conciliation signé le 30 décembre 2022 avec leur section syndicale. Ils se plaignent de ne pas bénéficier d’avancements en grade et en échelon et exigent les mêmes avantages que les autres employés du secteur.
Ces tensions dans différents secteurs sensibles du pays soulignent la nécessité pour le gouvernement de travailler de manière plus efficace avec les agents et les syndicats pour résoudre ces différents problèmes de manière durable. On se rappelle que, presque chaque année, l’hôpital Gabriel Touré observe des arrêts de travail en période de grande chaleur. Coïncidence ou calcul, des mesures idoines doivent être prises afin d’éviter tout arrêt de travail pendant cette période très dure pour les personnes âgées.

Drissa Togola/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR