Entre l’électricité et les Sukhoï, la Venise a choisi 

C’est au cri de «Choguel, courant !» que les habitants de Mopti ont accueilli une délégation dirigée par le Premier ministre. Choguel Maiga et sa suite y étaient dans le cadre du lancement du document de la Stratégie de Stabilisation des régions du Centre du Mali. Rien n’avait été pourtant négligé pour tirer le maximum de dividendes politiques de l’épisode, avec notamment la mobilisation du ban et de l’arrière-ban pour un accueil triomphal du chef du gouvernement et de plusieurs membres de son gouvernement. Mais c’était sans compter avec le caractère explosif d’un certain malaise qui prévaut dans la Venise malienne où les revendications de certains besoins sociaux avaient jadis même conduit à des arrestations dans la jeunesse. En lieu et place donc des bouquets de fleur attendus, le chef du Gouvernement n’a reçu que conspuassions et déconvenue au nom d’autorités qui croyaient faire les choux gras des promesses de sécurisation du Centre à coups d’acquisitions d’avions de combat russes. Une demi-dizaine de Sukhoï avaient été du reste réceptionnée, la veille, dans la capitale, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. La nouvelle de leur acquisition a peut-être rehaussé la  côte des autorités de Transition ailleurs, mais pas à Mopti où les habitants préfèrent la régularité de la desserte d’électricité aux promesses aléatoires de stabilisation.  

Source: Le TEMOIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR