43ème anniversaire de l’assassinat du leader de l’UNEEM : Choguel fuit-il la mémoire de Cabral ?

Pour la deuxième fois consécutive, le Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga, se rend en mission à l’intérieur du pays à la veille de la date anniversaire de l’assassinat d’Abdoul Karim Camara dit Cabral. Celui qui a courageusement revendiqué, dès le début de la IIIème République, l’héritage du général Moussa Traoré, a-t-il un problème avec la mémoire du charismatique leader estudiantin au point de se dérober à la traditionnelle cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs ?

Il est de tradition au Mali que le Premier ministre, chef du gouvernement dépose, chaque année, une gerbe de fleurs au Monument Cabral à l’occasion de l’anniversaire de l’assassinat du leader estudiantin, le 17 mars 1980 par la soldatesque de Moussa Traoré. Chaque 17 mars, les compagnons de Cabral et les étudiants effectuent une marche silencieuse à partir du commissariat du 5ème arrondissement au monument bâti par les autorités de la Troisième République pour perpétuer la mémoire et le combat du leader estudiantin mort en martyr.

Ainsi à cette date anniversaire, le Premier ministre s’est rendu dans la région de Ségou. Cette année, Dr Choguel Kokalla Maïga a choisi la veille de l’événement pour effectuer un déplacement dans la Venise malienne.

Une simple coïncidence de calendrier et deux fois de suite ?

L’ancien responsable des jeunes de l’Udpm a-t-il un problème avec la mémoire de Cabral au point de se dérober à la traditionnelle cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs ? Pourquoi le Premier ministre qui s’est rendu dans la famille de l’illustre disparu ne peut-il pas s’acquitter d’une tradition républicaine ?

Chiaka Doumbia/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR