Actes terroristes à Sévaré, crash de l’avion de l’Armée…: Le SNTD suspend son préavis de grève !

Dans son communiqué n°010 en date du 23 avril 2023, le Syndicat national des travailleurs de Douanes (SNTD) a annoncé la suspension de son mot d’ordre de grève en toute responsabilité afin de donner une chance aux négociations. Son secrétaire général a mis en avant les événements ayant endeuillé le pays juste après la fête de Ramadan pour justifier cette décision.

Le Bureau national du Syndicat national des travailleurs de Douanes (SNTD) a remercié ses membres pour l’intérêt accordé à son préavis de grève des 25, 26 et 27 avril 2023. Il a réaffirmé «ses vives reconnaissances au Comité exécutif national de la CSTM, aux personnes-ressources pour leur rôle d’appui-conseils et leur disponibilité en faveur de l’instauration d’une paix sociale durable entre partenaires sociaux.»
« Le bureau du SNTD prend acte des avancées significatives autour de ses six points de revendication tout au long des différents pourparlers », peut-on lire dans le communiqué. «Ainsi, le bureau national du SNTD décide de suspendre en notre responsabilité son mot d’ordre de grève pour les 25, 26, 27 avril 2023 pour donner une chance aux négociations», ajoute le texte.
Le bureau National du SNTD appelle ses militantes, ses militants et sympathisants à rester soudés, mobilisés et surtout vigilants pour faire aboutir les aspirations légitimes des travailleurs de douanes, loin de toute forme de discrimination syndicale. Dans le même communiqué, le bureau national du SNTD a condamné les dernières attaques terroristes perpétrés à Sévaré et demandé au peuple malien de rester vigilant.
Sur le plateau d’un Web Tv, le secrétaire général du SNTD, Issiaka Moussa Kaboré a mis en avant les événements survenus au lendemain de la fête de Ramadan pour justifier la suspension de ce mot d’ordre de grève. «Nous sommes des patriotes. Nous avons suspendu notre préavis de grève par amour pour le pays», a-t-il souligné. Souleymane Tékété a souligné que les membres du SNTD ont privilégié l’intérêt général du pays et travaillent à mettre le Mali sur pied.

Ousmane Tangara/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR