Altercations et invectives entre leaders religieux via la presse :El hadj Hamady Sangaré lance un appel à la retenue

Devons-nous rester aphones quand le pays frise une guerre intra-confessionnelle ? Sans prétention aucune, je me permets, en tant que leader d’opinion et président de parti, d’attirer l’attention de tous nos concitoyens sur le risque éventuel d’un drame si l’on n’y prend vite garde.
En effet, force est de constater la récurrence des altercations et invectives entre les leaders religieux de notre pays, ceux-là mêmes qui ont la charge de la morale musulmane. La tension entre eux est vive et palpable au grand dam des fidèles et autres sages qui n’osent se prononcer, tant le sujet est brûlant et délicat.
C’est fort de la dynamique religieuse que mon père m’a inculquée et du culte musulman auquel vous, mes grands ‘’cheicks’’ du Mali, m’avez initié, que j’ose vous demander de la retenue dans vos propos pour le salut d’un peuple qui ne peut supporter une crise de plus.
Je prends la peine de préciser que je ne suis d’aucun bord si ce n’est celui d’Allah SWT et l’islam est ma religion. J’ai juste compris de vos enseignements, que la religion, par delà le dogme, est avant tout une discipline sociale dont vous, les imams et autres érudits, en êtes les garants.
Fort de cela, je vous invite, mes chers maîtres, à dépassionner les débats sur les radios et les plateaux de télévision pour que les fidèles qui vous suivent et qui savent moins que vous, ne soient des combustibles d’une crise en gestation.
Je vais donc m’adresser à mes deux grands et éminents ‘’cheicks’’ que sont le grand chérif Ousmane Madani Haidara et le grand imam Mahmoud Dicko pour leur demander de prendre langue en vue d’une rapide désescalade. Aujourd’hui, c’est le peuple entier qui, intimement, en appelle à votre sagesse pour éviter au pays le pire.
Sans être alarmiste, je crains, comme bon nombre de Maliens d’ailleurs, le risque d’une confrontation intra-confessionnelle dont les prémisses sont perceptibles, et de laquelle confrontation nul ne sortirait gagnant.
Vous tous, en tant qu’ulémas, êtes des vicaires de Dieu sur terre, ces hommes pétris de sagesse et d’humilité qui s’abandonnent toujours à Sa seule cause. À ce titre, vous ne devez jamais laisser la passion l’emporter sur la raison. Vous êtes les repères moraux de la société auxquels tous se référent dans les moments d’adversité et de difficulté, et jamais vous n’avez failli à votre devoir sacro-saint de rassembleurs, de guides spirituels.
Aujourd’hui, c’est un peuple effaré et hébété qui vous observe. Il attend plus de vous que vous lui prêchiez le verbe pour l’aider à surmonter les nombreuses épreuves auxquelles il est confronté. Toutes ces tendances musulmanes en lice se retrouvent forcément en Mohamed (PSL) et ne se prosternent que pour Allah (SWT). C’est le lieu de rappeler le hadith relatif à ce juif qui a interpellé le prophète -PSL- au sortir de la mosquée de Médine pour lui demander ce qu’il faut juste faire pour mériter le paradis qu’il (PSL) évoque et promet tant. Le prophète (PSL) lui cita les 5 piliers de l’islam et lui jura par Celui qui détient son âme que s’il n’applique que ces seules obligations, il ira au paradis. Le prophète (PSL) ne lui a donc rien dit d’autre que le strict nécessaire pour le salut de son âme.

‘’Oh, vous les éminents imams et maîtres, faites en sorte que l’unité nationale sur laquelle vous avez veillé au Mali soit préservée !’’
Voilà donc que toutes ces confessions au sein de l’islam au Mali, observent toutes, autant qu’elles sont, ces cinq piliers. Le problème ne réside donc que dans la forme et non dans le fond. Quelle image réelle de l’islam allez-vous donner au monde si la forme doit vous déchirer? Oh, vous les éminents imams et maîtres, faites en sorte que l’unité nationale sur laquelle vous avez veillé au Mali soit préservée. Tous les musulmans sont frères ! Alors, les frères au Mali doivent arrêter de se faire des remontrances en public pour ne pas attiser le feu de la haine. Vous êtes notre gage moral et sûrement nos baromètres de la décence et de l’humilité dans la société.
Je présente donc à mes ‘’cheicks’’ que vous êtes, et en toute humilité, toutes mes excuses pour cette intervention. J’ai juste senti le devoir d’attirer votre attention sur la nécessité de rétablir un climat de paix et de sérénité aujourd’hui.
Bonne fête de ramadan à toutes et à tous ! Qu’Allah SWT agrée nos prières et nous accorde Sa Miséricorde !

El hadj Hamady Sangaré, président du PJA-MALI (Parti jeunesse et alternance).
*Le surtitre, le titre et l’intertitre sont de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR