Élection référendaire du 18 juin prochain:Les cotonculteurs voteront pour le ‘’OUI’’

Le Collectif des cotonculteurs se dit prêt d’emblée pour voter ‘’OUI’’ au référendum du 18 juin. Au cours d’une grande rencontre qu’ils ont organisée le samedi 20 mai 2023 à Koutiala, ils se sont donné la consigne dans toutes les zones de production de coton. Cette option a été ovationnée par des foules venues de tous les secteurs de production de l’or blanc. Ils se disent aussi prêts à relever le défi d’une production-record sans précédent pour honorer Nango Dembélé, Pdg de la Cmdt et le président Assimi Goïta.

Du vendredi 19 au samedi 20 mai 2023, la capitale de l’or blanc a vibré au rythme des bruits de véhicules des cotonculteurs et partenaires venus en grand nombre pour une grande rencontre. Deux sujets étaient à l’ordre du jour.
Le premier consistait à officialiser leur position par rapport à l’élection référendaire du 18 juin prochain et le second concerne la campagne cotonnière qui a presque débuté.
A propos du référendum, le collectif n’est pas passé par quatre chemins. Il a décidé de voter ‘’OUI’’ pour honorer le Pdg de la Cmdt, Nango Dembélé qui l’a soutenu pendant des moments très difficiles, mais aussi le président, Assimi Goïta, qui a prêté une oreille attentive aux cris de cœur des cotonculteurs.
Au cours de cette rencontre, un représentant de chaque secteur de production a eu droit à un temps d’expression sans pression. De Koutiala, Bougouni, Sikasso, Fana et Kita, tous sont convenus et ont promis que le ‘’OUI’’ remportera le 18 juin en tout cas dans les zones de production cotonnière. Pour eux, la victoire du ‘’OUI’’ seulement n’est pas suffisante, mais avec plus de 90% en ce qui les concerne. Un seul bulletin du ‘’NON’’ dans les zones cotonnières sauf erreur serait considérée comme une trahison, a déclaré Amidou Konsogo du Collectif de Sikasso.
Pour dissiper les soucis suscités par les désinformations relatives au vote, Mamadou Traoré dit ‘’M’’ a déclaré que chacun peut voter avec la pièce disponible qu’il détient.
En ce qui concerne la campagne 2023-2024 qui commence, si la prévision de production cotonnière de la Cmdt est de plus de 700 mille tonnes de coton graine, le Collectif des cotonculteurs voit plus grand : entre 900 mille et 1 million de tonnes pour prouver leur capacité et leur volonté. Pour ce faire, ils alertent la Cmdt afin que les intrants ne manquent pas.
D’ores et déjà, le problème d’engrais est bouclé hormis de petits réglages sur lesquels ils ont demandé à la Cmdt de veiller. Car, certaines zones ont des surplus d’engrais tandis que d’autres attendent leur complément. Tous les secteurs ont reconnu que les engrais sont sur place.
Au cours de ce meeting, Siaka Coulibaly, conseiller spécial de Dr Nango Dembélé, a fait la genèse des rapports entre le collectif et le Pdg Nango Dembélé. Selon ses propos, tout a commencé quand des cotonculteurs ont été interpelés lors de la crise survenue il ya des années. Nango Dembélé leur a témoigné de sa solidarité. « Si vous partez en prison, je serais à côté de vous » avait-il affirmé en ce temps’. Aujourd’hui à la tête de la Cmdt, le trahir serait une trahison indigne d’un paysan.

Mahamadou Sidibé,PDG de l’entreprise Agro-business ‘’Nous sommes derrière les cotonculteurs partout’’
Selon Mahamadou Sidibé, Pdg de l’entreprise Agro-business, ‘’les fournisseurs n’existent que par la présence des cultivateurs. S’ils sont malades, cela veut dire qu’on est tous malades. Leur bonne santé est aussi notre bonne santé. C’est pour cette raison que depuis le début du combat du collectif, nous le suivons et le soutenons partout où il va. C’est dans ce cadre que les fournisseurs, partenaires des cotonculteurs, sont vivement représentés. Ce qui veut dire que conformément à leur consigne, nous allons tous voter ‘’OUI’’ le 18 juin prochain pour honorer le président de la Transition et le Pdg de la Cmdt.

Drissa Togola, envoyé spécial à Koutiala/le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR