Convocation du Conseil Supérieur de l’Agriculture : Les paysans attendent le Président Assimi

 

Créé par Décret 066/P-RM du 23 février 2007, le Conseil Supérieur de l’Agriculture est considéré comme un « instrument de mesure et de décision » pour les paysans. Selon l’article 8 du décret de création, la session annuelle de ce conseil doit se tenir avant le 31 mars de chaque année. C’est lors de cette session que les paysans fixent leurs objectifs de campagne en fonction des grandes décisions prises.

Le prix du kilogramme de coton graine est également déterminé lors de cette session annuelle. Certains paysans ajustent alors la superficie de leur plantation de coton en fonction de ce prix. Cependant, nous sommes déjà en juin et le Président de la République n’a toujours pas jugé nécessaire de convoquer la session. Or la campagne est déjà en cours dans certaines régions où les paysans sont à leurs premières cultures de coton.

Même si des producteurs de coton laissent croire au Président de la Transition et au Pdg de la Cmdt, que cette année sera une année record en termes de production, le prix du kilogramme de coton-graine devrait être connu avant les travaux de semis. Cela leur permettrait de mieux planifier les quantités d’intrants nécessaires.

Lors de la session du Conseil Supérieur de l’Agriculture, les prix des intrants sont également fixés, ce qui encourage les paysans à donner le meilleur d’eux-mêmes. Le retard de cette réunion plonge donc les paysans dans l’incertitude, notamment dans certaines régions où ils ne savent plus à quoi s’en tenir.

Le Conseil Supérieur de l’Agriculture est composé de vingt et un ministres, en plus du Premier Ministre, des représentants du secteur privé, des collectivités territoriales, de la profession agricole et de la société civile.

Drissa Togola/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR