2è édition du salon des médias: Tidiani Tangara honoré

Tombé la plume à la main, le journaliste, directeur de publication du journal ‘’Le Dénonciateur’’, Tidiani Tangara à été honoré par les organisateurs du salon des médias. Une innovation de cette deuxième édition qui donne encore plus de tonus à cet événement inédit dans le landerneau des médias au Mali. Tidiani Tangara était un journaliste, un animateur, un humaniste pour avoir essuyé les larmes de beaucoup de ses voisins. Humble, il était aussi un grand défenseur des journalistes toujours en première ligne, prêt à donner le maximum de lui-même pour le besoin de la cause. Un prix en son honneur va droit au coeur à  l’ensemble des médias du Mali en général et à ses collaborateurs en particulier. Merci aux organisateurs pour immortaliser cet Grand Homme de médias. Lisez un hommage qui lui a été rendu à un an de sa disparation par des confrères.

 

 

Parti pour toujours…Tidiani Tangara, un an déjà !

Tombé la plume en main, Tidiane Tangara communément appelé par ses fans Tang était un journaliste animateur. La mort l’a arraché un vendredi 27 juillet 2018 juste après une conférence de presse dont lui même animait. Directeur-promoteur du journal le Dénonciateur, Tang était un journaliste engagé, non pas seulement pour lui même, mais pour les autres aussi. Social, il était sur la première ligne de tous les combats des journalistes quand il s’agissait de défendre l’intérêt d’un journaliste ou de la presse en entier. Homme de dossiers dont il n’hésitait pas à acheter l’info pour les besoins de traitement, la mort lui a arraché quand il était sur beaucoup de dossiers dont entre, autres, le foncier de l’ex-zone aéroportuaire, l’abus de confiance et le détournement de fonds d’un faux architecte qui avait escroqué une malienne de la diaspora à hauteur de 22 949 382 FCFA, le projet d’installation d’une centrale solaire de 50mw à Koulikoro etc. Si la médiation fait bien parti du rôle d’un journaliste, Tang a rempli ce contrat. L’affaire Saran-BMS en est une parfaite illustration. Car, il avait tout mis en œuvre pour amener Saran et les dirigeants de la BMS sur la même table de négociation au moment où les deux camps ne voulaient pas se sentir. C’était durant des semaines afin de trouver un consensus.

Je retiens de lui, un homme doux, compréhensif, respectueux et respectable. Le vendredi après prière qui a été son départ pour toujours, Tang ma dit ceux-ci. ‘’Monsieur, comme il m’appelait, on va s’appeler, je suis un peu fatigué je vais aller me reposé au lieu d’aller au service’’. Parlant de la couverture de l’élection présidentielle à la même occasion, il m’avait suggéré d’organiser la rédaction pour la couverture médiatique tout en prenant l’engagement de chercher un badge pour chacun. Deux heures après, mon téléphone sonne, c’est le journaliste Tiadiani Dansoko au bout du fil qui me demande si réellement son homonyme est décédé. Troublé, j’ai répondu que c’est faux avant de trouver la confirmation avec Ousmane Tangara JB qui à peine parvenait à parler. C’était la panique et un bouleversement total. Sur ce plan, je n’étais pas le seul. Car, Tang venait tout juste de terminer la conférence de presse avec des confrères dont il était en direct sur Facebook. Le son et les images sont restés, le corps s’en est allé pour toujours. C’est cela qui a fait mal. Seul Dieu, le Tout puissant peut faire cela. Dieu merci. C’était la panique dans le milieu des médias maliens, mon téléphone ne cessait de sonner où les appelles montaient l’un sur l’autres. Tang a laissé un vide dans la presse malienne et en famille où il était un grand soutien. Le problème des uns et des autres était d’abord le problème à lui. Il est parti pour toujours, mais son nom, ses faits et son engagement resteront gravé dans les mémoires. Après sa mort, que de polémique au tour. Très proche de lui, pour le respect de son âme on s’est tue. Mais, une chose est sûre, il n’y a pas eu d’autopsie sur son corps contrairement à ce qu’on entend souvent dans les médias. Dors en pain, mon ami Tang.

Drissa Togola, journaliste, collaborateur

 

Ils ont témoigné

Siré Sylla : Promoteur EGI-SUP

Hommage à toi mon cher ami, mon cher confident, mon cher camarade, mon cher investigateur Tidiane TANGARA l’Intrépide.

Dynamique, Rigoureux tu fus,

Franc, honnête tu fus

Sincère, loyale tu fus,

Sérieux et surtout très responsable tu fus,

Intellectuel homme de Droit, homme de la plume, homme d’aventure, homme de paix, homme de vérité mais un homme de disponibilité constante pour les autres et pour la juste justice et de la mise en évidence de la vérité.

Toi qui as su Dénoncer pour ceux qui ont renoncé par manque de mise en évidence et de cause loyale.

Dénonciateur est ta marque, oui mais avec une investigation sans faille aucun et de la plus minutieuse sur toutes lignes.

Dors en paix, homme de Tidianiaya, homme de Foi en un mot homme de Dieu.

Tidiane TANGARA mon cher de tous les combats.

La presse te pleure, tes amis te pleurent, ta famille te pleure, les radios te pleurent mais aussi les auditeurs et les lecteurs te pleurent.

JE dénonce LA MORT, qui a été lâche pour ne pas te donner la chance de te battre contre elle.

JE dénonce TA MORT, mais surtout le vide inattendu que tu as laissé dans nos cœurs, dans nos yeux, dans nos quotidiens et même dans nos combats.

Désormais, je serais dénonciateur comme ton combat,

Désormais, je serais dénonciateur comme ton journal,

Désormais, je suis dénonciateur comme notre fraternité à la ségovienne entre nos Familles TANGARA et HANGUINE de Ségou Hamdalaye.

Désormais, je suis dénonciateur pour nous unir a jamais dans la juste justice Dénonciateur.

Désormais, je suis dénonciateur par ce que même ta mort est à dénoncer dans notre DÉNONCIATEUR.

DÉNONCIATEUR relatera, mais dénonciateur n’exprimera pas nos sentiments au plus profond de cœurs.

Dors en paix mon grand Boabab TIDIANE

TANGARA

 

Hamadi Dicko, journaliste

À Dieu !

‘’Cher Directeur, T.Tang Ça fait une année que tu nous as quitté sans notre accord, mais tu es toujours dans nos esprits et nos cœurs. Vous avez été une personne très utile pour moi, je ne le oublierai jamais de ma vie. Merci pour tout, ainsi va la vie !!!

 

Mariam Sy Belle collaboratrice

Je peux rien dire ni rien faire si ce n’est que prier pour le repos éternel de ton âme.

Tu t’en es aller 27 juillet 2018 et demain c’est c’est 27 juillet 2019 (1an)

Que ton âme repose en paix.

Chers familles,

Chers voisins,

Chers collègues,

Chers camarades,

Chers tous et toutes,

Chers auditeurs des émissions de feu Tidiani Tangara prier et pardonner au koro Tang.

Dieu seul sait!!!

Dieu seul peut!!!

Dieu seul fait!!!

Dieu seul t’aime plus que nous tous !!!

 

Mata Haïdara soeur de lait

Repos éternel, cher directeur de pub, Tidiani Tangara . Dieu est Dieu, une année aujourd’hui que mon frère Tidiani n’est plus dans ce monde. Que dire de plus Dieu merci.je prie pour toi mon héros Tidiani Tangaramon sang que ton âme repose en paix. Gravé à jamais Tidiani Tangara’’.

 

Samabaly Sam Chroniqueur

Gloire au tout puissant et miséricordieux Allah.

C’était un vendredi 27 juillet en 2018 qui m’a été noir, à 16h00 on m’a informé que le sorcier dénonciateur Tidiani Tangara n’est plus que pouvais-je faire face à cette tragédie ? Rien car c’est le fait je ne pouvais que pleurer et faire des bénédictions. Les grands hommes ne meurent jamais, Sorcier tu es parti physiquement mais tu es là ici dans mon cœur et dans mes pensées. Je n’oublierai jamais qui tu étais et de quoi tu étais pour les pauvres et pour ce pays. Dors en paix Cheko Tidiani.

 

 

Boubacar dit Kokè Tangara, frère de sang

Cher Aîné Tidiani Tangara

Tu es partit si jeune en laissant dernière Toi une Famille bienveillante et des amis fidèles pour s’occuper de ta progéniture.

Tu n’as pas vécu inutile, tu as marqué des esprits, tu étais aux services des sans voix.

Tu as joué ton rôle de Grand frère dans la limite du possible à chacun de tes frères et sœurs même souvent à l’extrême parce que tu étais généreux, serviable , combatif pour la cause de la fratrie et de l’amitié .

Que Dieu Bénisse tes enfants, nos enfants et les accorde une bonne destinée.

Que Dieu Te rend miséricorde

Que Dieu T’accorde son pardon

Que Dieu nous donne le pouvoir et la longévité nécessaire pour donner la meilleure éducation à nos enfants.

Dors en Paix Guerrier Tidiani Tangara, Fondateur du journal le « Dénonciateur « .

 

Bacary Camara Journaliste

Il nous a quittés avec la forte conviction qu’un autre Mali était bien possible.

Tidiani Tangara était « un grand monsieur »très respectueux de la personne humaine pour qui le droit d’ainesse était une valeur morale sacrée de notre pays. Il n’appelait jamais un grand frère par son nom. C’est pourquoi, il m’appelait toujours « Kôrô » avec son éternel sourire aux lèvres. Il aimait bien détendre l’atmosphère au cours des causeries. Sa charge contre l’Etat était souvent radicale et sans concession. Car, il était de ceux qui pensaient sincèrement à leur for intérieur qu’un autre Mali était bien possible.

Dors en paix Tangara.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR