Bouréma Kansaye, un Professeur humble à la tête du ministère de l’Enseignement supérieur

Le tout nouveau ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique est un cadre valable de l’administration. Très rigoureux et toujours déterminé pour les causes de l’enseignement supérieur et surtout de la recherche scientifique depuis de belles années, il n’est pas sur un terrain inconnu. Il peut bien apporter du tonus à ce département tout en mettant son expérience en jeu.

Ce poste est amplement mérité pour qui connaît la capacité intellectuelle de l’homme et la qualité managériale qu’il incarne. Professeur d’enseignement supérieur au service des universités publiques et privées du Mali et de la sous-région (Université Catholique d’Afrique de l’Ouest, Université des sciences Juridiques et Politiques de Bamako etc), il a le sens de l’écoute et du respect des autres. Un atout qui va lui permettre de faire un coaching gagnant en faveur de l’enseignement supérieur du Mali.

 

Juriste chevronné, le professeur Bouréma Kansaye est PhD en Sciences Juridiques de l’Université d’Etat de Saint-Pétersbourg en Russie, 2006, spécialité droit pénal et criminologie après un Master of science en psychologie criminelle de l’Université d’Etat de Saint-Pétersbourg en Russie. Certifié en gouvernance des institutions d’enseignement supérieur (Bénin/Canada) 6 mois de formation financée par l’UEMOA en 2013. Le professeur Kanssaye a brillamment décroché son baccalauréat malien en 1989 séries Sciences Humaines au Lycée Badala avec mention.

Cet homme naturellement humble et discret a encadré plusieurs travaux de recherche en qualité de coordinateur et /ou de direction de thèse, il a été membre et président de jury de plusieurs concours au sein de nos universités et à l’école nationale d’administration (ENA).

Il est co-auteur de plusieurs ouvrages et publications scientifiques sur la criminologie, l’insécurité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent dans les pays du Sahel, l’école dans la région de Mopti au Mali à l’épreuve de l’extrémisme violent in (Dir.) Désiré-Boniface SOME, le terrorisme au Burkina Faso : négocier ou pas ? Tome 2, L’Harmattan, 2022, Pp.253-268; la Cour spéciale de sureté de l’Etat au Mali de 1976 à 1991 : controverse autour d’une juridiction spéciale sous les ordres …

 

Ce grand visionnaire doté d’expérience et de savoir-faire est à la base de plusieurs initiatives pour la mise en pratique de la théorie et le renforcement de capacités des universitaires au Mali-Niger-Burkina Faso   comme par exemple (la clinique juridique). Professeur Bouréma Kansaye est également coordinateur scientifique du Laboratoire de Droit Privé et Sciences Criminelles (LDPSC).

 

Très brillant en matière de recherche, il est boursier de Point Sud au Centre de recherche sur le savoir local 2001-2003, lauréat 2017 du Fonds Compétitif pour la Recherche et l’Innovation Technologique (FCRIT) « La justice populaire et l’Etat de droit : l’application de « l’article 320 » au Mali depuis la révolution de mars 1991. »

Expert pour le commentaire des arrêts pénaux de la cour suprême du Mali, juillet-septembre 2018;

Expert ONUDC sur la criminalité organisée transfrontalière 2019;

Expert thématique dans l’étude hd sur les perceptions de l’insécurité et de l’extrémisme violent dans les régions frontalières du Sahel. « Ce que disent les 698 sahéliens ». 2016;

Légal Adviser pour Adam Smith International sur les questions de sécurité foncière au Mali. En le nomment ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Pr Kansaye est sur terrain connu. Du chef de département à la faculté de droit privé vers les années 2015, grâce à son engagement, il regagne rapidement l’équipe dirigeante de Pr Moussa Djiré au rectorat de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (Usjpb) où il devient vice Recteur. Il resta à ce poste jusqu’à la fin du mandat de Djiré. Avant de devenir Recteur de ladite université, poste qu’il occupe jusqu’au samedi 2 juillet 2023 lorsque les plus hautes autorités de la Transition lui confient la destiné du département de l’enseignement supérieur malien. Une responsabilité certes lourde, mais par ses mérites, il arrivera sans nul doute à apporter sa touche pour le bonheur de toute la nation.

Félicitation, bonne continuation et plein succès Professeur

 

Mamoutou Tangara/Le Dénonciateur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR