Ces libérations au mépris de la justice malienne

Près d’une vingtaine de détenus d’obédience CMA ont été récemment mis en liberté, dans la foulée du dégel des rapports avec l’ancien mouvement rebelle sous la conduite du patron de la Sécurité d’Etat du Mali. Les compagnons d’Algbass Ag Intalla s’en délectent et n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction, lors d’un récent conclave du CSP-PSD consacré à la promulgation de la nouvelle constitution suite à sa validation par la Cour constitutionnelle. Sauf qu’il ne fait aucun doute que la mansuétude des autorités à l’égard des détenus de la CMA n’a respecté aucune procédure judiciaire et s’est opérée par-dessus la tête des instances judiciaires appropriées arrogamment contournée pour la circonstance. En tout cas, l’opinion n’a eu connaissance d’aucune décision de justice en rapport avec leur libération alors qu’on ne saurait prétexter de la non-judiciarisation de cas d’arrestations intervenues depuis plus d’une année pour certain. Le hic c’est que l’institution judiciaire se complaît elle-même de plus en plus dans le mépris dont elle est l’objet avec de nombreuses extractions extrajudiciaires de détenus. Elle ne s’est pas offusquée par exemple de la récente libération de terroristes aux fins d’échanges en passant également outre les procédures judiciaires appropriées. Il fut pourtant des temps où les syndicats de magistrats étaient beaucoup plus regardants, ne serait que sur la forme en matière de séparation des pouvoirs.

Source: le TEMOIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR