Industrie et du Commerce : La Vision du ministre partagée par le secteur privé !

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo, a exposé sa vision et ses stratégies pour le secteur privé lors d’une rencontre avec le Conseil national du patronat le 19 août 2023 dans la salle des conférences Moussa Balla Coulibaly du CNPM. A cette important rencontre, a pris part toute la crème du monde des affaires, dont le président Mossadek Bally en première ligne.

Dans sa présentation, le ministre Diallo a souligné que sa vision s’aligne sur les directives du président de la Transition soucieux du bien-être des populations et du respect des principes qui déterminent désormais la conduite des affaires publiques au Mali : le respect de notre souveraineté du Mali, des choix stratégiques et partenariaux avantageux pour le pays et la prise en compte des intérêts des citoyens dans toute décision les concernant.

En évaluant le secteur privé, le ministre a noté que l’industrie et le commerce jouent un rôle-clé dans le développement. Il a affirmé que le Mali a une longue tradition commerciale, qui reste toutefois dominé par le secteur informel. Concernant l’industrie, il reconnait qu’elle se développe, mais reste loin derrière d’autres pays de la sous-région.

Le ministre a identifié des défis tels que l’amélioration du climat des affaires, la transition écologique, la compétitivité et les ressources humaines. Il a appelé à des solutions à court terme pour surmonter ces obstacles et à des réformes à long terme pour transformer l’économie malienne. Il a annoncé la mise en place de discussions permanentes entre les parties prenantes pour aborder les problèmes de l’industrie et du commerce, définir des responsabilités et évaluer les progrès. Il a également évoqué des mesures immédiates pour stabiliser la chaîne d’approvisionnement alimentaire, lutter contre l’inflation et protéger le pouvoir d’achat des ménages.

À moyen terme, le ministre a évoqué des réformes structurelles pour soutenir le secteur privé, y compris les investissements des acteurs du commerce dans l’industrie pour créer davantage de valeur ajoutée et d’emplois. A l’en croire, l’industrie est vitale pour la souveraineté et le commerce favorise le bien-être. C’est dans cette optique qu’il a insisté sur l’importance d’agir rapidement pour répondre aux défis et favoriser une croissance durable et inclusive

Mossadeck Bally, président du CnpM, a exprimé le soutien du secteur privé à ces initiatives. Il a rappelé les recommandations envoyées au gouvernement pour renforcer le partenariat public-privé, promouvoir les zones économiques spéciales et développer le secteur privé national. Il a assuré que le secteur privé collaborera pour surmonter les défis et contribuer à la croissance du pays.

Drissa Togola/Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maliafrique.ml

GRATUIT
VOIR